L'Arlésienne (film, 1930)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Arlésienne.
L'Arlésienne
Description de cette image, également commentée ci-après
Tournage du film l'Arlésienne au mas Liven en 1926, avec le groupe des farandoleurs de Barbentane

Réalisation Jacques de Baroncelli
Scénario Jacques de Baroncelli tiré du roman d’Alphonse Daudet
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Durée 85 minutes
Sortie 1930

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Arlésienne est un film français tourné en 1930 par le réalisateur Jacques de Baroncelli, sur un fond de gardians, de danses folkloriques et de représentations à l’intérieur des arènes de la ville d’Arles. Ce film est aussi un riche témoignage historique sur les costumes et les traditions de l’époque.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Frédéri, garçon de la campagne et gardian, amoureux fou d’une jeune fille de la ville d’Arles, rencontre avec beaucoup de discrétion sa dulcinée sous les arcades des arènes. Dans la ville les gens jasent, sur ces rencontres, car l’Arlésienne n’est plus une oie blanche : Mitifio en est l’amant depuis deux ans et vient prévenir la famille de Frédéri qui parle déjà de mariage. Rose apprenant la nouvelle, avertit son fils Frédéri de cette déconvenue en lui disant que l’Arlésienne n’est qu’une coquine. Frédéri devient mélancolique et triste, ne trouvant pas de solution, sa mère demande à Vivette d’avouer son amour pour Frédéri.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Présentation en avant-première des rushes du film de l'Arlésienne tournés à Barbentane en 1926

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]