L'Anse Amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 28′ 26.7″ N 56° 52′ 12.11″ O / 51.474083, -56.8700306 ()

Tumulus d'un adolescent de la Culture archaïque maritime (daté de 5500 av. J. Chr.), à L'Anse Amour (Terre-Neuve-et-Labrador).

L'Anse Amour est un village du Détroit de Belle-Isle au Labrador, province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador. Il est connu pour son tumulus préhistorique, le plus ancien du Nouveau Monde, et le phare de Point-Amour, le plus haut des Provinces de l'Atlantique. En 2006, la population était tombée à 8 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative du tumulus de l'Anse Amour.

L’Anse Amour est une corruption d'une appellation plus ancienne, l’Anse-aux-Morts.

En effet, un tumulus abritait le corps d'un garçon de la « Civilisation archaïque maritime », culture de pêcheurs et de chasseurs d’animaux marins. Cette sépulture a révélé que la colonisation humaine du pays remonte au moins à 7 500 ans[1]. Le corps de l'enfant devait être enveloppé dans de l'écorce ou des peaux d'animaux ; on l'a retrouvé en décubitus ventral, la tête tournée vers le couchant. Un panneau commente l'importance historique de ce tumulus (photo ci-contre) et l'on peut voir au musée du Détroit de Labrador, à l’Anse-au-Loup, des reproductions des artefacts retrouvés dans la tombe.

Les habitants du village (qui ne sont plus que sept) sont tous des descendants de l'équipage du HMS Raleigh qui s'échoua à Point-Amour le 8 août 1922. Un chemin longeant la côte permet aux touristes de voir les restes rouillés de l'épave ; le navire a été détruit à l'explosif en 1926.

Le phare de Point-Amour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Phare de Point-Amour.

Le phare de Point-Amour, non loin de l’Anse Amour, est le phare le plus élevé des Provinces de l'Atlantique et, avec une hauteur de 33 m, le deuxième phare le plus élevé de tout le Canada[2]. Cette tour cylindrique, faite de blocs calcaires, est peinte en blanc avec une bande noire. Sa construction s’est inscrite dans le programme des Imperial Towers et le phare est aujourd'hui classé au titre des Lieux historiques nationaux. Les locaux d'habitation du phare, achevés en 1857, ont été rénovés et font aujourd'hui fonction de musée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après L'Encyclopédie canadienne, Hurtig Publishers,‎ 1988 (lire en ligne), « L'Anse Amour Burial National Historic Site ».
  2. Rowlett, Russ, « The Lighthouse Directory » (consulté le 8 septembre 2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]