L'Absie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Deux-Sèvres
Cet article est une ébauche concernant une commune des Deux-Sèvres.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

L'Absie
Abbatiale Notre-Dame de L'Absie.
Abbatiale Notre-Dame de L'Absie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Parthenay
Canton Cerizay
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bocage bressuirais
Maire
Mandat
Michel Boudeau
2014-2020
Code postal 79240
Code commune 79001
Démographie
Gentilé Absiens,Absiennes
Population
municipale
949 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 59″ nord, 0° 34′ 32″ ouest
Altitude Min. 168 m – Max. 256 m
Superficie 13,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
L'Absie

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
L'Absie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
L'Absie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
L'Absie
Liens
Site web www.absie.fr

L'Absie est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description géographique[modifier | modifier le code]

Commune de l'ouest des Deux-Sèvres située au croisement des axes Niort-Cholet et La Roche-sur-Yon-Poitiers, au centre d'un triangle formé par les trois villes de Parthenay à 28 km, Bressuire à 25 km et Fontenay-le-Comte à 26 km.

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de L'Absie
La Chapelle-Saint-Etienne Largeasse
Saint-Paul-en-Gâtine L'Absie Vernoux-en-Gâtine
Scillé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Absia en 1120.

Du latin abbatia, « abbaye », « monastère ayant à sa tête un abbé ».

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est un lieu de passage de deux voies romaines.

Un ermitage installé par Pierre de Bunt est remplacé par une abbaye bénédictine fondée vers 1120 par saint Giraud de Salles, par privilège d’Aliénor d'Aquitaine.
Au début du XIIIe siècle, les moines de L'Absie ont participé à l'assèchement du marais Poitevin. L'abbaye a beaucoup souffert de la guerre de Cent Ans. Au XVe siècle, les abbés d'Appelvoisin ont reconstruit l'abbatiale.
Du XIVe au XVIIe siècle, l'abbaye a dépendu de l'évêché de Maillezais ; elle passe dans l'évêché de La Rochelle à partir du XVIIe siècle.

Autrefois moins importante que La Chapelle-Seguin, L'Absie est devenue le chef-lieu de la commune le 14 juillet 1836, sur ordonnance du roi Louis-Philippe.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de L'Absie Blason De gueules à la herse d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1983 Fernand Gougeard    
1983 1995 Yvonne Limoge    
1995 2008 Paul Servant    
2008 2014 Bernard Micheneau[1]    
2014 en cours Michel Boudeau UDI[2]  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 949 habitants, en diminution de -8,84 % par rapport à 2009 (Deux-Sèvres : 1,93 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 532 529 683 801 890 1 031 1 132 1 116
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 214 1 361 1 355 1 396 1 506 1 549 1 621 1 676 1 668
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 652 1 616 1 496 1 335 1 256 1 251 1 283 1 286 1 269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 325 1 331 1 371 1 342 1 255 1 096 1 055 1 041 949
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Marché tous les premiers dimanches de chaque mois.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Abbatiale Notre-Dame de L'Absie. L'église actuelle présente une unique longue nef qui s'achève par un chœur plat à une seule travée. Haute de plus de 16 mètres, la nef est coupée par un transept débordant et couverte de voûtes gothiques. Le clocher supprimé au début du XIXe siècle a été reconstruit vers 1865-1870. À l'intérieur, des peintures murales datant de la fin du Moyen Âge représentent l'une la crucifixion, l'autre la messe de saint Grégoire « Le Grand ». L'église est classée aux monuments historiques depuis 1932.
  • Jardin des Abiès. Ce jardin de 2,5 hectares unique en son genre, permet de voir quelques 70 variétés d'Abiès depuis le sapin des Vosges jusqu'au sapin de Corée. La culture d'essences originales telles que conifères et plantes acidophiles exigeantes en eau est rendue possible grâce à un microclimat particulier.
  • Salle Polyvalente des Halles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]