Lézard des palissades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sceloporus occidentalis

image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Sceloporus occidentalis
Description de cette image, également commentée ci-après

Lézard des palissades

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania
Famille Phrynosomatidae
Genre Sceloporus

Nom binominal

Sceloporus occidentalis
Baird & Girard, 1852

Synonymes

  • Sceloporus frontalis Baird & Girard, 1852
  • Sceloporus biseriatus Hallowell, 1854
  • Sceloporus longipes Baird, 1858
  • Sceloporus smaragdinus Cope, 1875

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le lézard des palissades, Sceloporus occidentalis, est une espèce de sauriens de la famille des Phrynosomatidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (13 avril 2013)[2] :

  • Sceloporus occidentalis biseriatus Hallowell, 1854
  • Sceloporus occidentalis bocourtii Boulenger, 1885
  • Sceloporus occidentalis longipes Baird, 1858
  • Sceloporus occidentalis occidentalis Baird & Girard, 1852
  • Sceloporus occidentalis taylori Camp, 1916

Taxinomie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Sceloporus occidentalis becki a été élevée au rang d'espèce.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de l'espèce, occidentalis, vient du latin occidens, l'ouest, et -alis, « se rapportant à », cette espèce ayant été décrite sur des spécimens vivant dans l'ouest des États-Unis. Les sous-espèces sont nommées :

  • biseriatus : vient du latin bis, double, et de serie, la série, en référence en la double ligne dorsale de cette sous-espèce[1] ;
  • bocourti : nommée en l'honneur de Marie-Firmin Bocourt[3] ;
  • longipes : vient du latin longus, long, et de pes, le pied, en référence à l'aspect de cette sous-espèce[1] ;
  • taylori : nommée en l'honneur de Walter P. Taylor[1].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Baird, 1859 "1858" : Description of new genera and species of North American lizards in the museum of the Smithsonian Institution. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 10, p. 253-256 (texte intégral).
  • Baird & Girard, 1852 : Descriptions of new species of reptiles, collected by the U.S. Exploring Expedition under the command of Capt. Charles Wilkes, U.S.N. First part — Including the species from the western coast of America. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 6, p. 174-177 (texte intégral).
  • Boulenger, 1885 : Catalogue of the lizards in the British Museum (Natural History) II. Iguanidae, Xenosauridae, Zonuridae, Anguidae, Anniellidae, Helodermatidae, Varanidae, Xantusiidae, Teiidae, Amphisbaenidae, Second edition, London, vol. 2, p. 1-497 (texte intégral).
  • Camp, 1916 : The subspecies of Sceloporus occidentalis, with description of a new form from the Sierra Nevada and systematic notes on other California lizards. University of California publications in zoology, vol. 17, p. 63-74 (texte intégral).
  • Hallowell, 1854 : Description of new reptiles from California. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 7, p. 91-97 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 13 avril 2013
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296