Léonie Villard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léonie Villard
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Archives conservées par

Léonie Villard, née en 1890 et morte en 1962, est une critique littéraire française et professeure à l'université de Lyon. C'est la première femme professeure de lettres dans une université française[1]. En 1917, elle reçoit le prix Rose Mary Crawshay pour son ouvrage Jane Austen : Sa Vie et Son Oeuvre[2]. Elle est membre de la faculté du Mount Holyoke College en 1937 et 1950-1951. Pendant la Seconde Guerre mondiale, sous le régime de Vichy, elle tient un journal, publié par ce collège.

Publications sélectionnées[modifier | modifier le code]

  • Jane Austen : Sa vie et son œuvre, 1915.
  • La Femme anglaise au XIXe siècle et son évolution d'après le roman anglais contemporain, Paris, 1920.
  • Le Théâtre américain, Boivin & Cie, Paris, v. 1929.
  • La Poésie américaine. Trois siècles de poésie lyrique et de poèmes narratifs, Paris, 1945.
  • Essai de psychologie de la grammaire anglaise, Paris, 1957.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Léonie Villard Journal, 1940 June 17-1944 Sept. 21. Mount Holyoke College. Consulté le 24 septembre 2018.
  2. The Rose Mary Crawshay Prize. British Academy via Internet Archive. Retrieved 24 September 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]