Léonce Ndikumana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ndikumana.
Léonce Ndikumana
Description de l'image Introduction to gender and foreign aid- flows, allocation, big picture outcomes (11433166106).jpg.
Nom de naissance Léonce Ndikumana
Naissance Drapeau du Burundi Burundi
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais, français
Genres

Œuvres principales

La dette odieuse de l'Afrique

Léonce Ndikumana est un professeur d’économie burundais, spécialiste du développement de l'économie africaine, de la macroéconomie, de la dette extérieure et de la fuite des capitaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léonce Ndikumana a obtenu sa licence en économie à l’université du Burundi en 1986. Il devient chargé de cours en 1987 et finalement directeur des finances et de l’administration dans la même université. En 1992, il est titulaire d'une maîtrise en économie et en 1996 son doctorat à l’université de Washington à Saint Louis, États-Unis. Il est actuellement professeur d'économie et directeur du Programme de développement de l'Afrique à l'Institut de Recherche en Économie Politique – Poltical Economy Research Institute (PERI) à l'Université du Massachusetts, Amherst aux États-Unis.

Il accorde un intérêt particulier à la politique et dynamique macro-économique dans les économies africaines[1]. C’est ainsi qu’il oriente sa carrière sur les causes de la faiblesse l’économie africaine, ses conséquences et préconise des solutions[2].

Il est membre du Comité des politiques de développement de l'Organisation des Nations unies et a servi en tant que Directeur de la Recherche et Politique opérationnelle de la Banque africaine de développement (2008-2011)[3], et Chef de l'analyse macroéconomique à la Commission économique des Nations pour l'Afrique (CEA ou Economic Commission for Africa UNECA), à Addis Abeba en Éthiopie entre 2006 à 2008. Il se spécialise sur la dette extérieure et la fuite des capitaux, les marchés financiers et la croissance, et les politiques macroéconomiques pour la croissance et l'emploi avec un accent sur l'Afrique[4].

Activité scientifique[modifier | modifier le code]

Le parcours professionnel de Léonce Ndikumana est essentiellement centré sur le développement de l'économie africaine, la théorie de la macroéconomie et de l'argent et le système bancaire[5]. Il étudie l'ampleur, les causes et les effets[6] du vol des capitaux en provenance de pays africains[7]. Ses recherches co-écrites avec James K Boyce sont publiées dans plusieurs revues: International Review of Applied Economics[8], African Development Review[9], Development and Change, Journal of Development Studies[10], et World Development [11]. Ses préoccupations[12] sur la macroéconomie sont également publiées dans les revues comme American Economic Review[13], Journal of Post Keynesian Economics [14], et Journal of African Economies[15].

Ndikumana est également auteur de plusieurs ouvrages[16]. Dans La dette odieuse de l’Afrique[17] (Amalion, 2013), co-écrit avec James K. Boyce, il révèle le fait choquant[18] que, contrairement à la perception populaire comme quoi l’Afrique ponctionne les ressources financières de l’Occident, le continent[19] est en fait un créancier net du reste du monde[20].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Dette odieuse de l'Afrique : comment l'endettement et la fuite des capitaux ont saigné un continent (co-écrit avec James K. Boyce), Dakar: Amalion Publishing, 2013, (ISBN 9782359260229).
  • Africa's Odious Debts: How Foreign Loans and Capital Flight Bled a Continent, London: Zed Books.
  • Capital Flight from Africa: Causes, Effects, and Policy Issues, 6 novembre 2014, S. Ibi Ajayi et Léonce Ndikumana, (ISBN 9780198718550)

Honneurs et prix[modifier | modifier le code]

  • En 2013, Ndikumana est lauréat du UMass Award pour les réalisations exceptionnelles dans la recherche et l’activité créatrice[21]
  • Spotlight scholar 2013[22].
  • Il est membre de Comité des politiques de développement de l’Organisation des Nation Unies.
  • Professeur honoraire d’économie à l’Université de Stellenbosch en Afrique du Sud[23]
  • Dudley Seers Memorial Prize pour le meilleur article dans le volume 38 de la Revue d'études du développement (article co-écrit avec James K. Boyce).
  • Exceptional Teacher Award, 2001-2002.
  • Nominé pour le Prix du professeur distingué, 1999 et 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.zeraction.com/2014/12/prof-leonce-ndikumana-l-homme-dont-l-economie-reussit.html « Copie archivée » (version du 19 septembre 2016 sur l'Internet Archive)
  2. http://h-net.msu.edu/cgi-bin/logbrowse.pl?trx=vx&list=H-West-Africa&month=1305&msg=oHVpIkrXV387V4gkjm4Mnw
  3. http://therealnews.com/t2/index.php?option=com_content&task=view&id=31&Itemid=74&jumival=10535
  4. Enquête, samedi 20 avril 2013, Dette africaine : Odieuse à prés de 60 %, selon deux économistes, Pierre Birame Dioh.
  5. http://www.afdb.org/en/news-and-events/article/interview-with-economic-development-and-research-department-director-leonce-ndikumana-5610/
  6. http://www.newswise.com/articles/expert-potential-economic-impact-of-ebola-pandemic-on-west-africa-leonce-ndikumana
  7. http://afea.info/about/executive-committee/leonce-ndikumana.html
  8. https://ideas.repec.org/s/taf/irapec.html
  9. http://onlinelibrary.wiley.com/journal/10.1111/%28ISSN%291467-8268
  10. http://www.scimagojr.com/journalsearch.php?q=14849&tip=sid
  11. http://www.journals.elsevier.com/world-development/
  12. http://www.burunditransparence.org/leonce_ndikumana.html
  13. https://www.aeaweb.org/aer/index.php
  14. https://scholar.google.com/scholar?q=Journal+of+Post+Keynesian+Economics&hl=fr&as_sdt=0&as_vis=1&oi=scholart&sa=X&ved=0CBkQgQMwAGoVChMIy9ze6L-DyQIVy7UUCh28FQSR
  15. http://jae.oxfordjournals.org/
  16. http://www.ambusinessmagazine.com/posts/post/317
  17. http://www.afdb.org/fr/news-and-events/article/leonce-ndikumana-afdb-research-director-fulfilling-aid-promises-4572/
  18. http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/07/08/20002-20140708ARTFIG00008-afrique-les-nations-unies-alertent-sur-le-deficit-d-investissement.php
  19. http://www.radiookapi.net/sans-categorie/2009/11/11/leonce-ndikumana-%25c2%25ab-2010-sera-mieux-que-2009-sur-le-plan-economique-en-afrique%25c2%25bb-2
  20. Le Soleil, 22 avril 2013, Regard critique sur les effets pervers de la dette de l'Afrique, A. Mbodj
  21. https://www.umass.edu/economics/ndikumana
  22. https://www.umass.edu/researchnext/spotlight-scholars
  23. http://www.nsi-ins.ca/fr/qui-nous-sommes/les-associes-de-recherche-emerites/

Liens externes[modifier | modifier le code]