Léon Trésignies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léon Trésignies
Description de l'image Léon Trésignies (1886-1914).jpg.
Naissance
Bierghes
Décès
Grimbergen
Nationalité Belge
Pays de résidence Belgique
Profession
Militaire
Distinctions
Héros de la première guerre mondiale

Léon Jules Trésignies (Bierghes, - Grimbergen, ) est un héros belge de la Première Guerre mondiale tué lors d'une contre-offensive de l'armée belge au Pont brûlé à Vilvorde.

Événements[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative à Charleroi (Eugène de Bremaecker-1920).

Le , un peloton du 2e régiment de Chasseurs à Pied, celui de Léon Trésignies, était chargé de marcher sur Pont-Brûlé avec pour ordre de traverser le canal de Willebroeck.

Le peloton occupa une tranchée sur la berge du canal. Le tablier du pont était relevé. Il fallait traverser le canal, manœuvrer la roue pour abaisser le pont et ainsi permettre à l'armée d'atteindre la rive aux mains des Allemands.

Léon Trésignies se porta volontaire. Il traversa le canal à la nage. Parvenu sur l'autre rive, il se dirigea vers la manivelle. Lors du premier tour, il se trompe de sens et le pont remonte. Ses camarades l'avertissent de son erreur et il fait tourner la roue dans l'autre sens, ce qui permet au pont-levis de descendre. Pendant qu'il opérait, les Allemands cachés à proximité firent feu et Léon Trésignies fut tué[1].

Hommage[modifier | modifier le code]

Le il fut cité à l'Ordre de la nation par le roi Albert Ier et nommé caporal à titre posthume.
Son nom fut donné à une rue de son village natal, un monument en son honneur se trouve sur la rive ouest du canal de Willebroeck et une caserne porte son nom à Charleroi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Récit d'après le rapport que le Lieutenant Wery, chef de peloton, fit parvenir à son Chef de Corps.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]