Léon Stekke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léon Stekke
Description de l'image Contrabasson basson.JPG.

Naissance
Soignies
Décès (à 65 ans)
Ixelles, Bruxelles
Activité principale Compositeur
Activités annexes Directeur du Conservatoire royal de Bruxelles
Maîtres Joseph Jongen, Paul Gilson
Élèves Pierre Bartholomée

Œuvres principales

  • "Impression de Cinema", op. 22
  • Poème sylvestre pour cor solo en fa et orchestre ou piano
  • Ode orphéonique pour chœur à 4 voix d'hommes
  • "L'âme des forgerons", pour chœur à 4 voix d'hommes.

Léon Stekke est un compositeur belge, professeur de solfège et d'harmonie, né en 1904 à Soignies et décédé en 1970 à Ixelles (Bruxelles).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Soignies le .

Il a, entre autres, pour élève Pierre Bartholomée qui dira de lui: "Comme professeur d'harmonie, il s'est révélé rayonnant, inspiré, non dogmatique, travaillant à partir de l'œuvre plutôt qu'à partir des règles scolaires"[1].

Léon Stekke décède le à Ixelles (Bruxelles).

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Prélude et danse, Opus 12, pour clarinette et piano
  • Concerto pour trompette, Opus 17
  • Poème sylvestre, Opus 21, pour cor solo en fa et orchestre ou piano
  • Impressions de cinéma, Opus 22, for clarinet et piano
  • Variations in F-sharp minor, Opus 24, pour trombone et piano (1942)
  • L'âme des forgerons, Opus 39, pour chœur à 4 voix d'hommes (poésie de Paul Lisse)
  • Ode orphéonique pour chœur à 4 voix d'hommes

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Wangermée (dir.), Pierre Bartholomée : parcours d'un musicien, Wavre, Belgique Bruxelles, Mardaga Conseil de la musique de la communauté française Wallonie-Bruxelles, coll. « Musique, musicologie. », , 245 p. (ISBN 978-2-87009-989-6, lire en ligne)