Léon Schützenberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schutzenberger.
Léon Schützenberger
Naissance
Mulhouse (France)
Décès
Nationalité Drapeau : France française
Domaines chimie organique, savonnerie, photogravure, héliogravure
Institutions Collège de France, ESPCI Paris
Diplôme ESPCI Paris
Renommé pour Cartes du ciel, Atlas de la Lune

Léon Schützenberger est un ingénieur chimiste de l'ESPCI, directeur d'une maison d'héliogravure et président fondateur de l'association des anciens élèves de l'ESPCI, né le 27 septembre 1863 à Mulhouse et mort en 1950[1].

Après des études à l'École alsacienne et au Lycée Louis-le-Grand, Léon Schützenberger est élève de la première promotion de l'ESPCI. À sa sortie de l’École en 1885, il devient ingénieur chimiste à Saint-Denis, puis préparateur au Collège de France en 1887, chargé de cours de chimie organique à l'ESPCI en 1891, chargé des Conférences de technologie organique en 1894. Par la suite, après avoir été directeur d'une savonnerie en 1897 puis d'un service de photogravure en 1898, il monte une maison d'héliogravure et devient responsable de la création des cartes photographiques du ciel et de l'édition d'un atlas de la Lune. Mobilisé pendant la Première Guerre Mondiale, il obtient par la suite en 1916 le grade de Chevalier de la Légion d'Honneur. Après la guerre, en 1919, il reprend ses activités en héliogravure et ses éditions des cartes du ciel pour le compte des Observatoires. En 1933, il participe au cinquantenaire de l'ESPCI, dirigée alors par Paul Langevin. En 1936, il se retire avec sa famille dans le Maine-et-Loire. Il décède en 1950.

Léon Schützenberger est le fils du chimiste Paul Schützenberger et le grand-père du mathématicien Marcel-Paul Schützenberger.

Références[modifier | modifier le code]