Léon Rothier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léon Rothier
Description de l'image Léon Rothier.jpg.
Naissance
Reims
Décès (à 76 ans)
New York
Activité principale Chanteur lyrique

Léon Rothier, né à Reims le et mort à New York le , est un artiste lyrique (basse) français.

Léon Rothier f ait partie de l’orchestre de la Société philharmonique de Reims, puis entre au Conservatoire de Paris. Premier prix de chant et d’opéra en 1899, il débute à l’Opéra-Comique le 1er octobre 1899, il chante à l'Opéra de Paris le 11 novembre 1900. puis fait une brillante carrière aux États-Unis où il est le partenaire des plus grands artistes lyriques de l’époque : Caruso, Chaliapine, Lily Pons, François-Xavier Mercier, etc. Il débute au Metropolitan Opera de New York le 10 décembre 1910 en Mephistophélès de Faust. 1107 représentations jusqu'en 1939.

Il épouse en 1901 Mariette Béretta, dite Mlle Charles, de l’Opéra de Paris, puis en 1905 Jeanne Simone Charpy.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Il débute le 1er octobre 1899 dans Philémon et Baucis (Jupiter). Il a chanté Carmen (Zuniga), la Basoche (Roland), Bastien et Bastienne (Colas), Cendrillon (le Roi) de Massenet, Fidelio (Fernando), Joseph (Utobal), le Médecin malgré lui (Valère), la Traviata (le Docteur), Mireille (Ramon), Rose et Colas (Colas), la Bohème (Benoit, Colline), les Visitandines (Melfort père).

il a créé le rôle de Monsieur Narquois dans La Chercheuse d'esprit , dans le Juif Polonais (le Songeur), Louise (le Bricoleur), la Marseillaise (Desaix).

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :