Léon Raphaël Mokoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mokoko.

Léon Raphaël Mokoko
Illustration.
Léon Raphaël Mokoko en avril 2015
Fonctions
Ambassadeur de la République du Congo en Belgique
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 8 jours)
Prédécesseur Roger Julien Menga
Député de la 1re circonscription de Mossaka (Cuvette)

(9 ans et 11 mois)
Élection 5 août 2007
Réélection 15 juillet 2012
Législature 12e - 13e
Prédécesseur Gabriel Bokilo (en)
Successeur Marien Mobondzo Endzonga
Ministre du Plan et de l’Intégration

(8 mois et 27 jours)
Président Denis Sassou-Nguesso
Prédécesseur Gilbert Ondongo
Successeur Ingrid Ebouka-Babackas
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Mossaka (Cuvette)
Nationalité Drapeau de la République du Congo Congolais
Parti politique Parti congolais du travail
Diplômé de Université Marien-Ngouabi
Université Toulouse 1

Léon Raphaël Mokoko est un homme politique congolais né le 3 juillet 1955 à Mossaka (Cuvette). Il est ambassadeur de la République du Congo en Belgique depuis octobre 2017.

Il fut ministre du Plan et de l'Intégration d'août 2015 à avril 2016, ainsi que ministre délégué chargé du plan et de l'intégration auprès du ministre d’État Gilbert Ondongo de 2012 à 2015. Il fut en outre député de la 1re circonscription de Mossaka de 2007 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 3 juillet 1955 à Mossaka, Léon Raphaël Mokoko fait ses études à l'Université Marien-Ngouabi. Il part ensuite en France où il obtient un diplôme de programmation économique et de modélisation macroéconomique en 1983 à Paris, puis un diplôme d'agent planificateur d'études économiques à l'Université Toulouse-I-Capitole en 1985[1].

Entre 1988 et 1999, il fut successivement directeur de la Monnaie et des institutions financières, puis directeur des relations économiques et financières extérieures[1].

Candidat indépendant aux élections législatives de 2007, il est élu député de la 1re circonscription de Mossaka (Mossaka 1) le 5 août 2007[2], succédant à Gabriel Bokilo (en). Le 15 juillet 2012, il est réélu député de Mossaka 1, mais cette fois-ci sous les couleurs du Parti congolais du travail[1]. Lors du décès de sa suppléante Clémence Bomiango, des élections législatives partielles sont organisées le 10 août 2014 dans sa circonscription : Léon Raphaël Mokoko, n'ayant aucun adversaire, est réélu[3],[4].

Le 25 septembre 2012, il est nommé ministre délégué chargé du plan et de l'intégration auprès du ministre d’État Gilbert Ondongo[5]. Le 10 août 2015, il devient ministre du Plan et de l’Intégration[6]. Suite à la réélection de Denis Sassou-Nguesso en mars 2016, il n'est pas reconduit dans le nouveau gouvernement et est remplacé par Ingrid Ebouka-Babackas. La passation de pouvoir a lieu le 7 mai[7].

Il ne se représente pas lors des élections législatives de 2017, et est remplacé le 19 août 2017 par Marien Mobondzo Endzonga (PCT)[8],[9].

En mai 2017, il est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo auprès du Royaume de Belgique[10]. Il prend ses fonctions le 4 octobre 2017[11].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :