Léon Moreaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léon Moreaux
Image illustrative de l'article Léon Moreaux
Le capitaine Léon Moreaux en 1900
(champion de France seniors au fusil Lebel).
Contexte général
Sport Tir sportif
Biographie
Nationalité sportive française
Naissance
Lieu de naissance Féron
Décès
Lieu de décès Rennes
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 2 1
Jeux intercalaires 2 1 2

Léon Moreaux, né le à Féron et mort le à Rennes, est un tireur sportif français, ayant eu grade de capitaine durant son activité sportive.

Prix d'excellence, il participe aux concours de l'Exposition de 1889 et de 1900[1].

Il devient triple champion de France en août 1900, à l'arme nationale, aux armes libres, et au révolver d'ordonnance[2]. De 1896 à 1902, il est aussi trois fois champion de France senior à l'arme nationale (fusil Lebel, 1896, 1900 et 1902, dont 130 pts sur 150 en 1902). Par ailleurs, il obtient encore par trois fois le titre national au révolver d'ordonnance (1892, 1898 et 1899), soit une huitaine de titres nationaux engrangés. Au début des années 1900, il est aussi le deuxième tireur français au nombre de prix internationaux remportés.

Méthodique, il crée alors plusieurs sociétés de tir et organise plusieurs stands de tir, dans le but d'obtenir plusieurs tireurs d'élite. En 1901, il est à l'origine de la première "Fête annuelle de Tir", à Rennes.

Il remporte Médaille d'argent, Jeux olympiquesMédaille d'argent, Jeux olympiquesMédaille de bronze, Jeux olympiques deux médailles d'argent et une de bronze, lors des Jeux olympiques d'été de 1900 à Paris (argent aux 25 mètres pistolet feu rapide 60 coups et aux 50 mètres pistolet d'ordonnance par équipes, bronze au rifle libre par équipes).

Il gagne, six ans plus tard, Médaille d'orMédaille d'orMédaille d'argentMédaille de bronzeMédaille de bronze la médaille d'or du tir au fusil Gas (carabine militaire) à 200 mètres ainsi que celle au pistolet à 20 mètres, lors des Jeux intercalaires de 1906 (il est, en outre alors et toujours à Athènes, vice-champion au pistolet de feu rapide à 25 mètres, et médaillé de bronze carabine libre position libre ainsi que carabine libre par équipes)[3].

Il est -de plus- huit fois champion de France, et une fois champion du monde.

Militaire de carrière, il s'implique dans le développement des sociétés de tir dans l'Ouest de la France[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Almanach des sports 1901 - publié sous la direction de M. Maurice Leudet, p.63.
  2. Revue du Cercle militaire : bulletin des réunions d'officiers des armées, 18 août 1900, n°33, p.496.
  3. Le Chauffeur, 15 mai 1906, n°226, 67° année, p.152.
  4. EVANNO, Yves-Marie, « La précision olympique de Léon Moreaux (1852 - 1921) », En Envor, consulté le 15 novembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]