Léon Mirot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léon Mirot est un archiviste et historien français né le à Clamecy et mort le à Bièvres[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Archiviste paléographe (promotion 1894 de l'Ecole des Chartes), il a été membre de l'Ecole française de Rome (1894-1896). Conservateur adjoint aux Archives nationales, il prend sa retraite en 1934 et est nommé conservateur honoraire.

L’Académie française lui décerne le prix Thérouanne en 1930 et en 1932 pour son Manuel de géographie historique et ses Études lucquoises.

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Obituaire de l’église collégiale de Saint-Martin de Clamecy », Bulletin de la Société nivernaise des lettres, sciences et arts, 3e, vol. 17e, t. VII,‎
  • Les insurrections urbaines au début du règne de Charles VI (1380-1383) : leurs causes, leurs conséquences, Paris, Fontemoing, , 242 p. (présentation en ligne, lire en ligne). Réédition en fac-similé : Slatkine-Megariotis Reprints, 1974.
  • Projet de jonction de la Loire et de l'Yonne : le canal de Cosne à Clamecy,
  • Chronique de Morigny (1095-1152), 1909, 2e édition corrigée, 1912.
  • Une grande famille parlementaire aux XIVe et XVe siècles. Les d'Orgemont, Paris, H. Champion , 1913
- Prix Jean-Jacques-Berger 1913 de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
  • Notes sur le château de Druyes-les-Belles-Fontaines,
  • Figures des XIVe et XVe siècles, Jean et Gilles de Clameci,
  • Fragments d'un cartulaire de la chartreuse de Basseville,
  • La seigneurie de Saint-Verain-des-Bois des origines à sa réunion au comté de Nevers,
  • Manuel de géographie historique de la France, Picard, 1947 et 1950

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « MIROT Marie Léon », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques.
  2. Archives nationales.

Liens externes[modifier | modifier le code]