Léon Lecornu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un ingénieur
Cet article est une ébauche concernant un ingénieur.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecornu.
Léon Lecornu
Leon Lecornu.jpg

Léon Lecornu

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Frère
Autres informations
Membre de
Distinctions

Léon François Alfred Lecornu ou Le Cornu[1], né le 13 janvier 1854 à Caen et mort le 13 novembre 1940 à Saint-Aubin-sur-Mer, est un ingénieur et physicien français.

Après ses études secondaires au lycée de Caen, Léon Lecornu obtient son diplôme d’ingénieur à l’École polytechnique en 1872. En 1893, il est nommé professeur à la Faculté de Caen, puis à l’école des mines en 1900 et à l’École polytechnique 1904.

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1910 (section de mécanique).

Il est le frère de Joseph Lecornu.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cours de mécanique, Paris, Gauthier-Villars, 1914-1918
  • Dynamique appliquée, Paris, Doin, 1908
  • La mécanique, les idées et les faits, Paris, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique,1918
  • Les régulateurs des machines à vapeur, Paris, Dunod, 1904
  • Note sur le laboratoire aérodynamique Eiffel à Auteuil, Paris, Gauthier-Villars, 1914
  • Sur la métallurgie du fer en basse-Normandie, Caen, Le Blanc-Hardel, 1884
  • Sur l'équilibre des surfaces flexibles et inextensibles. Suivi de Propositions données par la Faculté, Paris, Gauthier-Villars, 1880, [lire en ligne]
  • Théorie mathématique de l'élasticité, Paris, Gauthier-Villars, 1929, réimp. 1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]