Léon Lambert (banquier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lambert et Léon Lambert.
Léon Lambert
Fonction
Président
Consistoire central israélite de Belgique
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Conjoint
Enfant

Léon Lambert, né à Anvers le 27 mars 1851 et mort à Paris le 30 janvier 1919, est un banquier belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Samuel Lambert, il épouse le 31 mai 1882 la baronne Zoé Lucie Betty de Rothschild (Paris, 25 février 1863 - 16 août 1916), fille du baron Gustave de Rothschild (1829-1911) et de Cécile Anspach (1840-1912). De cette union naissent :

  • Claude Lambert (Bruxelles, 19 décembre 1884 - Paris, 27 juin 1971), qui épouse en 1904 à Bruxelles Jean Stern (1875-1962),
  • Henri Lambert (1887-1933), qui épouse en 1927 Johanna von Reininghaus (1899-1960),
  • Betty Lambert (1894-1969), qui épouse en 1912 Rodolphe von Goldschmidt-Rothschild (1881-1962), puis en 1921 Johann von Bonstetten
  • Renée Lambert (1899-1987), qui épouse en 1926 le baron Paul de Becker Remy (1897-1953).

En 1896, Léon Lambert reçoit du roi Léopold II concession de noblesse héréditaire avec le titre transmissible de baron. Il adopte comme devise Conscientia Lux mea.

De 1899 à 1919, Léon Lambert est le 10e président du Consistoire central israélite de Belgique.

Financier et banquier[modifier | modifier le code]

Léon Lambert prend en 1875, à la mort de son père Samuel, la direction de Lambert, agent Rothschild, installée rue Neuve à Bruxelles, représentant la maison Rothschild Frères en Belgique. Le mariage de Léon Lambert et de Zoé de Rothschild renforce les liens entre la famille Rothschild et la famille Lambert.

Dès 1879, Léon Lambert prend des intérêts au Congo en achetant aux Indes des éléphants destinés à la première station de dressage d'éléphants en Afrique. Avant même la création de l'État indépendant du Congo, Léon Lambert sert de banquier et d'intermédiaire avec les Rothschild de Paris et de Londres, pour faire crédit à l'administration coloniale, encore à l'état embryonnaire. La Banque Lambert est aussi la banque du roi Léopold II pour ses affaires personnelles. La Banque Lambert s'installe en 1885 dans l'hôtel de maître du marquis d'Ennetières au coin de l'avenue Marnix et de la rue d'Egmont. En 1899, Léon Lambert participe à la fondation de la Banque d'Outremer, de Tanganyika Concessions Limited, et de compagnies minières au Katanga et en Rhodésie.

Hommages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]