Léon Jouhaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon Jouhaud
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Nationalité
Activité
Émailleur, aquarelliste et pastelliste

Léon Jouhaud, né le à Limoges et mort en 1950, est un émailleur, aquarelliste et pastelliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Jouhaud étudie dans le privé, passe son bac en 1892 et entreprend, passionné de bactériologie, des études de médecine à Limoges, puis à Paris. Il exerce dans sa ville natale de 1903 à 1906, puis se lance dans une carrière artistique dans le domaine de l’émail, vieille tradition locale. Son esthétique des débuts, le néo-impressionnisme, évolue vers des scènes populaires ou intimistes, aux lignes souples ou cubisantes et aux couleurs franches. Il partage avec Camille Tharaud de nombreuses mises au point techniques et il réalise chez lui plusieurs pièces en porcelaine[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Le pont Saint-Étienne, Léon Jouhaud. Musée des Beaux-Arts de Limoges.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ferrer, Jean-Marc, 1963- ..., Camille Tharaud : 1878-1956 : l'art de la porcelaine de grand feu, L. Souny, (ISBN 2905262834 et 9782905262837, OCLC 464046736, lire en ligne)
  2. « Tableaux modernes - 17 avril 2011 », sur issuu.com (consulté le 30 août 2016).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pascale Nourisson, Léon Jouhaud : Le magicien de l'émail 1874-1950, Lucien Souny, 2003, 186 p.
  • Léon Jouhaud, Souvenirs de la Grande Guerre, Presses Universitaires de Limoges, 2005, 230 p.
  • Nathalie Goursaud, « Ses propriétaires nous ont ouvert les portes de l’ancienne maison de l’émailleur Léon Jouhaud », Le Populaire du Centre,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]