Léon Guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon Guerre
Leon Guerre.jpg
Léon Guerre.
Fonction
Maire
Pondichéry
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
PondichéryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Blason de la famille Guerre.jpg
Blason de la famille Guerre.

Léon Guerre, né le à Pondichéry en Inde française et mort le dans la même ville, est un avocat français, qui fut le premier maire élu de Pondichéry[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon est le fils d'Alexandre Maurice Guerre (1807-1870), greffier de la Cour royale puis impériale de Pondichéry, et de Juliette Anayse Serault (1814-1889), Il appartenait à la famille Guerre de Suisse, dont la filiation suivie remonte à 1500, et installée dès 1720 aux Indes. Elle s'est alliée avec les principales familles des Indes françaises : Brunet, de Bisschop, Cornet, Dehita Y Salazar, de Pilavoine, Bartro, Davia, Prud'homme, Spielmann, Fallofield, Le Gay, etc.

Parmi ses ancêtres directs, Louis-Estienne de Pilavoine (1644-1720), gouverneur de Pondichéry et directeur général de la Compagnie française des Indes orientales.

Avocat, conseil agréé près de la Cour et des tribunaux de Pondichéry, Léon Guerre était aussi propriétaire puis rentier et résidait 1, rue des Capucins à Pondichéry. Il achète des terres à salines le à Machettiar devant maître Joseph Adam, notaire à Karikal.

Le , il fut élu Conseiller local de Pondichéry, puis premier maire élu de Pondichéry du [3] au , il devint membre de la Commission des finances du Conseil général le et président du Conseil général des Indes françaises. Il était, concernant ses opinions politiques, conservateur.

Marié le à Pondichéry (Inde française), avec Grâce Françoise Marie Magdelaine Davia, née le 3 mars 1841 à Pondichéry et y décédée le 28 février 1893, fille d'Hippolytre Jean Davia (1816-1850), procureur puis juge de paix, et de Stéphanie Blanche Norbertine Xavier Fortin de Lebel (1819-1866), et d'où six enfants, dont Jules Guerre (1870-1931), aussi maire de Pondichéry et conseiller général.

Lors de son décès, il fut inhumé au cimetière catholique des français à Pondichéry où sa tombe existe toujours.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Lucien-Jean Bord et Michel Gaudart de Soulages, Dictionnaire généalogique des familles de l'Inde française, 1984, 411 p., broché
  • Agnès de Place, Dictionnaire généalogique et Armorial de l'Inde française, 1560-1962, 1997, 592 p., broché

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Association pour la sauvegarde de Pondichéry et du patrimoine français en Inde », sur www.lesamisdupatrimoinepondicherien.org, (consulté le 1er septembre 2013)
  2. (en)« Pondicherry Municipal Council : Past mayors », sur www.pondicherrymy.blogspot.com.au, (consulté le 1er septembre 2013)
  3. Anne-Marie Legay, « Voyage à Pondichéry », sur www.cidif.go1.cc (Centre d’information et de documentation de l'Inde Française), (consulté le 1er septembre 2013)

Articles connexes[modifier | modifier le code]