Léon Clément Le Fort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Fort.
Léon Clément Le Fort
Léon Clément Le Fort.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Léon Clément Le Fort, né le à Lille et mort le à Ménestreau-en-Villette (Loiret), est un chirurgien et médecin français.

Formation[modifier | modifier le code]

En 1848, il est chirurgien élève à l'hôpital militaire d'instruction de Lille puis licencié par décret du 23 avril 1850 qui supprime les hôpitaux militaires d'instruction[1]. Il continue ses études médicales à Paris où en 1850, il est externe des hôpitaux civils de Paris et en 1852, interne des hôpitaux civils de Paris. Il a comme professeurs Joseph-François Malgaigne (1806-1865) et Stanislas Laugier (1799-1872). En 1858, il est aide d'anatomie à la Faculté de médecine de Paris et obtient le doctorat de médecine.

Activité[modifier | modifier le code]

En 1861, il devient prosecteur à la Faculté de médecine de Paris.
De 1865 à 1872 il est chirurgien dans différents hôpitaux de Paris.
En 1870, lors de la guerre franco-prussienne, il est volontaire pour travailler à l'hôpital de Metz. Il a pour assistant Henri Parinaud et ils travaillent sur le front des combats dans les services ambulanciers de la Croix-Rouge française.
En 1893, il devient membre de l'Académie de médecine.

Famille[modifier | modifier le code]

En 1865, il épouse Aline Malgaigne (1844-1898), fille de son professeur de médecine.
Il est l'oncle de René Le Fort, chirurgien de l'armée française.

Travaux[modifier | modifier le code]

Léon Clément Le Fort rédigea un certain nombre de rapports et d'articles spécialisés.

  • Recherches sur l’anatomie des poumons chez l’homme. 1858.
  • De la résection de genou. 1859.
  • De la résection de la hanche. 1861.
  • Note sur l’hygiène hospitalière en France et en Angleterre. 1862.
  • Des vices de conformation de l’utérus et de vagin et des moyens de remédier. 1863.
  • Des anévrysmes en général. 1866.
  • Des maternités. 1866.
  • Des indications du trépan dans les fractures du crâne. 1867.
  • La chirurgie militaire et les sociétés de leçons en France et l’étranger. 1872.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]