Léon Achard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Achard.
Léon Achard
Léon Achard par Étienne Carjat.jpg
Léon Achard photographié par Étienne Carjat en 1890.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
AuteuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Père
Autres informations
Tessiture

Léon Achard, né à Lyon le et mort à Paris le , est un ténor français. Il est le fils de l'acteur Pierre-Frédéric Achard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Achard est le fils de Pierre-Frédéric Achard, modeste canut devenu artiste s'étant illustré dans le monde du théâtre[1]. Il fait ses études dans un grand lycée parisien, Louis-le-Grand ou Henri IV, puis poursuit des études de droit[1] à la faculté de Paris où il est licencié. Léon entre alors chez un avoué, tout en suivant des cours au Conservatoire[1]. Après un an, en 1854, il obtient le premier prix de chant et le premier prix d'opéra comique[1].

Léon Achard entre alors au Théâtre-Lyrique, alors dirigé par Léon Carvalho[1]. Il y interprète Tobias, aux côtés de Pauline Lauters, dans le Billet de Marguerite de Gevaert, pièce créée le 7 octobre 1854[2]. Il chante ensuite dans les Charmeurs de Ferdinand Poise, le Muletier de Tolède d'Adolphe Adam, les Compagnons de la Marjolaine d' Aristide Hignard,et le Barbier de Séville[3]. À la mort de son père, en 1856,il quitte la scène pour s'occuper de ses affaires. Mais il y revient dès 1857 à Lyon, puis à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (Vachet, p. 1)
  2. « Léon Achard », sur artlyriquefr.fr (consulté le 7 octobre 2016).
  3. Ernest Glaeser, Biographie nationale des contemporains, Paris, Ernest Glaeser, , 824 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Vachet, Nos lyonnais d'hier : 1831-1910, Lyon, Aux Chartreux, .

Liens externes[modifier | modifier le code]