Léon Abrami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Léon Abrami
Illustration.
Fonctions
Député 1914-1928
puis 1932-1936
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RDG (1914-1919)
GRD (1919-1924)
GR (1924-1936)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Istanbul
Date de décès (à 59 ans)
Lieu de décès Paris
Résidence Pas-de-Calais

Léon Abrami est un homme politique français né le 1er juillet 1879 à Istanbul et mort le 5 janvier 1939 à Paris, proche de l'Alliance démocratique et des Radicaux indépendants.

Avocat, secrétaire de la conférence du stage et gendre de Théodore Reinach[1], il entre en politique en devenant député de Boulogne-sur-Mer en 1914 sous les couleurs de l'Alliance démocratique, dont il rejoint le principal groupe parlementaire, les Républicains de gauche.

Appelé lors de la mobilisation il servit notamment à l'armée d'Orient où il se sentit assez proche d'un général Sarrail de sensibilité de gauche.

Devenu sous-secrétaire d'État à la guerre en 1917, il resta au gouvernement jusqu'en janvier 1920. Il fut réélu député en 1919 sur la liste d'Union républicaine sociale et nationale et rejoignit la Gauche républicaine démocratique, puis la Gauche radicale en 1924.

Il ne se représenta pas en 1928 lors du retour au scrutin uninominal d'arrondissement et se consacra à sa carrière d'avocat mais retrouva la Chambre des députés en 1932 avant de la quitter définitivement quatre ans plus tard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il a épousé le 3 novembre 1909 à Paris Hélène Reinach (1887-1960), fille aînée de Théodore Reinach, de son premier mariage.

Sources[modifier | modifier le code]