Léon-Louis Buron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon-Louis Buron
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Léon-Louis Buron, né en 1813 à Paris et mort en 1895, est un écrivain et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de plusieurs livres dont des ouvrages scolaires. Professeur de langues, bibliothécaire à la Bibliothèque Sainte-Geneviève, il est aussi officier d'Académie. Il est l'auteur de poésies morales pour les enfants.

Il est le grand-père de l'homme politique Robert Buron. Henri Froidevaux, orphelin, fut élevé à Paris par son grand-père Léon-Louis Buron.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Petite méthode pratique de langue anglaise, Périsse frères, 1835.
  • Éléments de littérature, spécialement destines aux études françaises. In-12. 1849. 3e édition en 1869.
  • Histoire de la littérature en France depuis la conquête des Gaules par Jules César jusqu'à nos jours. In-8°. 1851.
  • Cours de style. Recueil de matières et compositions françaises en tous genres, lettres, descriptions, narrations, etc. In-12. 1853. Périsse frères, deuxième édition en 1857.
  • Une Semaine en famille, recueil de légendes, anecdotes et nouvelles propres à exciter dans le cœur de la jeunesse l'amour de la religion et de la vertu. In-12. 1853. Guyot.
  • Le même. Corrigé à l'usage des professeurs. In-12. 1854. Périsse frères.
  • La Bretagne catholique. Description historique et pittoresque, précédée d'une excursion dans le Bocage vendéen. Vies des saints, pèlerinages, légendes, traits historiques, mœurs, coutumes, anecdotes et paysages. Grand. in-8. 1856. Perisse frères. [1]
  • Corbeille poétique du jeune âge, ou Recueil de leçons littéraires, morales et religieuses, empruntées à nos meilleurs poètes anciens et modernes. In-12. 1857. Sarlit.
  • Les Vacances en famille, récits historiques, anecdotiques et légendaires pour édifier, instruire et récréer la jeunesse. In-12. 1857. Sarlit. [2]
  • Cosmographie élémentaire en quatre livres et douze leçons. In-12. 1853. Périsse frères, deuxième édition en 1861.
  • Méthode pratique de langue anglaise, In-12. 1858. Périsse frères.
  • Le même. 2e partie. Versions progressives et variées. In-12. 1858. Périsse frères.
  • Le Kabyle, ou l'Influence des vertus chrétiennes. In-12. 1859. Adr. Le Clère et Cie. [3]
  • Histoire abrégée des principales littératures de l'Europe, etc, Thorin, 1867. [4]
  • Simples Essais, poésies morales dédiées à la jeunesse, E. Thorin, 1868.
  • Notice sur madame Buron, née Justine-Alexandrine Chevallier, 1873, impr. de E. Donnaud, 1875.
  • Fables, poésies diverses et morceaux choisis en prose : pour les enfants qui suivent les cours élémentaires, V. Sarlit, 1880.
  • Vieilles églises de France ; illustrations de Hubert-Clerget, Felmann, Thorigny, etc. C. Delagrave. 1891.
  • Souvenirs., J. Bricon, 1895.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ingénieur, chef du service des wagons et de la carrosserie des Chemins de Fer d'Orléans à Paris, il est chevalier de la Légion d'honneur en 1896. Élève breveté de l'École supérieure des Mines en 1865, il entre la même année aux Chemins de Fer d'Orléans. Il effectue 4 ans de noviciat comme dessinateur, puis devient ajusteur et élève mécanicien. Il est sous-chef de dépôt à Périgueux en 1869. Il fait en 1870 le service de mécanicien pendant de la période de mobilisation de la guerre franco-allemande de 1870. Il donne son concours aux concentrations de matériel pendant l'investissement de Paris, et la campagne de la Loire. Il est inspecteur du service des machines et des wagons en 1872.
  2. Administrateur délégué de la Société générale, il est chevalier de la Légion d'honneur en 1894. Licencie en droit en 1865, il entre à la Société Générale en 1868 comme employé au service des contentieux, dont il devient chef en 1872. Il est nommé directeur de la Société Générale en 1894.