Léguman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léguman

Titre original Léguman
Genre Jeunesse
Humoristique
Création Roland Topor
Henri Xhonneux
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Chaîne d'origine RTBF
Antenne 2
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 21
Durée 1 minute
Diff. originale 1983 –

Léguman est une série télévisée belge fictive, diffusée à partir de 1983 à l'intérieur de la vraie série télévisée pour la jeunesse Téléchat. Cette série de fiction est commentée par le personnage Groucha, qui la définit comme un « feuilleton débile » que les légumes regardent quand on ferme la porte du frigo, le fameux « Frigo Palace ».

Cette mini-série de vingt et un épisodes (trois saisons de six, neuf et six épisodes) met en scène un super-héros constitué de légumes. Dans la saison 1, Léguman porte des feuilles d'arbres autour du cou ; dans les saisons 2 et 3, il porte un tour de cou en feuilles de salade.

Léguman a pour ennemi des objets qui deviennent fous, tels un aspirateur, un mixeur ou un pantalon voire un mur. Il a parfois affaire à des adversaires plus allégoriques, comme une représentation de la Faucheuse ou l'obscurité, ou encore à des animaux, comme une veuve noire.

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Le méchant est présenté en train d'agir, lorsque Léguman surgit et engage le combat, le met à terre, puis lève les bras d'un air triomphant.

Le déroulement est similaire dans chaque épisode : la première scène d'action du méchant laisse place à un narrateur, qui décrit alors le scénario et finit par une phrase du type : « Les carottes sont-elles cuites ? Non ! », signalant l'entrée du héros.

La chanson du générique se fait entendre tout au long de chaque épisode.

Liste des épisodes de Léguman[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive.

  • Saison 1 de Téléchat
    • Épisode 27 : Léguman contre l'Aspirateur
  • Saison 2 de Téléchat
    • Épisode 13 : Léguman contre le Train de 6 h 12
    • Épisode 16 : Léguman contre le Pollueur fou
    • Épisode 25 : Léguman contre l'Obscurité
    • Épisode 38 : Léguman contre la Faucheuse
    • Épisode 44 : Léguman contre le Mur
    • Épisode 54 : Léguman contre la Veuve Noire
    • Épisode 62 : Léguman contre le Cracheur de noyaux
    • Épisode 69 : Léguman contre la Télé-Bête

Production[modifier | modifier le code]

Tournée en Belgique[Note 1] avec des moyens volontairement dérisoires, en super 8 aux couleurs ternes et faisant appel à un humour particulièrement décalé, la série Léguman donne un effet de production amateur.

Cela est accentué par le fait que les personnages sont joués par des enfants.

Quant à la prise de son, elle est inexistante lors du tournage, tout étant rajouté au montage. Le ton pastiche les séries live japonaises (super sentai) de l'époque[réf. souhaitée].

Le personnage Léguman est représenté dans un costume dont la tête est une citrouille, laissant apparaître via des trous des yeux et une bouche, les bras sont des carottes, ses jambes des cosses de pois, et son torse est bleu, arborant un écusson avec un radis[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le personnage de Léguman est repris dans le cadre d'une chanson du groupe de hip-hop TTC Léguman. Le titre utilise des sons électroniques rappelant le synthé ou le funk[2]. Sur l'EP au format 12", le disque contenant le titre Léguman est écrit avec un U décoré en forme de légume, et accompagné d'une pochette illustrée, montrant Léguman dans une cuisine[3].

Dans le jeu vidéo Dofus, un avis de recherche concerne deux personnages inséparables : « les frères Guman » ou « les Guman », en référence à Léguman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors des derniers épisodes de la troisième saison figurent l'Atomium de Bruxelles, des véhicules immatriculés en Belgique ainsi qu'une devanture de café sponsorisé par une marque de bière Belge.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Une illustration est disponible dans l'article Papa Mikado, « Leguman, Le super Heros du potager - », sur Le Blog de Papa Mikado, (consulté le 19 janvier 2016).
  2. Neil Kulkarni, « TTC - Leguman/Subway », sur Kudos Records, (consulté le 19 janvier 2016).
  3. Maïorov Simpleton, « TTC - Léguman 12 », sur Objets noirs, choses carrées, (consulté le 19 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]