Légion portugaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Légion portugaise (Estado Novo)
Portrait d'un cavalier de la légion portugaise en 1808.

La Légion portugaise est le nom donné aux troupes portugaises intégrées dans la Grande Armée de Napoléon Ier, après l'invasion du Portugal par les forces du général Junot en 1807.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 22 décembre 1807, Napoléon ordonne le licenciement officiel de l'armée portugaise. Le paraît le décret de formation de la légion portugaise dont le chef est le marquis d'Alorna. De 9 000 hommes à l'origine, son effectif passe à 4 500 après que nombre de soldats ne désertent et rejoignent la résistance portugaise. Lors de sa dissolution le 5 mai 1814, il reste un millier de survivants qui rejoignent leur pays.

Organisation[modifier | modifier le code]

La légion portugaise est composée à l'origine de 9 000 hommes et se compose des formations suivantes :

  • cinq régiments d'infanterie ;
  • un bataillon de chasseurs à pied ;
  • trois régiments de cavalerie ;
  • un escadron de chasseurs à cheval ;
  • un régiment d'artillerie.

Batailles importantes[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Artur Ribeiro, Legião Portuguesa ao Serviço de Napoleão (1808-1813), Lisbonne, Ferin, 1901.
  • Banha, Teotónio, Apontamentos para a História da Legião Portuguesa, Lisbonne, 1863.
  • Boppe, P., La Légion Portugaise 1807-1813, 497 p., Paris, 1897

Liens externes[modifier | modifier le code]