Légion irlandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Légion irlandaise fut un bataillon français du Premier Empire constitué en 1803 en vue d'une future invasion de l'Irlande. Il fut ensuite étendu à un régiment et se distingua dans l'expédition de Walcheren ainsi que lors de la guerre d'indépendance espagnole. Il fut dissous en 1815.

Historique[modifier | modifier le code]

La Légion irlandaise fut créée le 31 août 1803[1] à Morlaix[2]. Bernard MacSheehy, alors adjudant-général dans l'armée de Napoléon Ier[3], fut désigné pour former le régiment[4]

L'objectif de la Légion irlandaise était de rallier des Irlandais à la cause française pour une invasion de l'Irlande, alors sous « contrôle » britannique[1]. Le général Charles Pierre François Augereau avait reçu la charge de mener l'invasion, et souhaitait la présence d'Irlandais dans son armée[2]. Cependant, la marine britannique remporta la bataille de Trafalgar en 1805, et Napoléon fut contraint d'abandonner ses plans d'invasion de l'Irlande[1] (qui nécessitait des transports maritimes pour traverser la Manche), préférant se concentrer sur l'Autriche et l'Europe de l'Est[2].

Formation et couleurs[modifier | modifier le code]

La Légion irlandaise vit son statut finalement évoluer de bataillon à régiment, ce qui fit augmenter son contingent[1]. Il en résulta un groupe diversifié, constitué aussi bien d'immigrés irlandais que d'Allemands ou de Polonais[1].

La Légion irlandaise avait son propre drapeau, et, en décembre 1805, reçut un aigle de drapeau[2]. Ce fut la seule unité étrangère dans l'armée française à laquelle Napoléon donna un aigle[3]. Les uniformes des membres de la Légion irlandaise étaient de couleur verte[2].

Combats[modifier | modifier le code]

Le premier bataillon combattit pour la première fois lors de la bataille de Flessingue[1] ; le second quant à lui combattit lors la guerre d'indépendance espagnole, remportant une distinction lors du siège d'Astorga pour avoir mené la charge qui prit la ville[2]. Au cours de la bataille, le tambour de la compagnie du capitaine John Allen continua à battre la charge après avoir perdu ses deux jambes, acte pour lequel il reçut la Légion d'honneur[1].

Démantèlement[modifier | modifier le code]

Le régiment fut officiellement dissous par le roi Louis XVIII le 28 septembre 1815[1]. Les couleurs furent brûlées et l'aigle détruit[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Virginia Medlen, Napoleon's Irish Legion: La Legion Irlandaise 1803 - 1815, The Napoleonic Historical Society, 2007.
  2. a, b, c, d, e et f (en) [PDF] Frank Forde, Napoleon’s Irish Legion, Napoleonic Association.
  3. a et b (en) John Mitchel, The History of Ireland, Tome 2, Cameron & Ferguson, Glasgow, 1869. Page 265.
  4. (en) [PDF] Matthew Brown, Rebellion at Riohacha, 1820: Local and International Networks of Revolution, Cowardice and Masculinity, Böhlau Verlag, Cologne, p. 83 et 98.