Légende de Rose Latulippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Latulippe.

La légende de Rose Latulipe, aussi connue sous le nom de légende du Diable à la danse ou légende du beau danseur, est une vieille légende canadienne-française, québécoise et acadienne, se déroulant au XVIIIe siècle. Elle compte plus de 200 versions différentes[1]. L'une des plus connues fut écrite par Philippe Aubert de Gaspé, fils, en 1837 dans Le chercheur de trésor ou l'influence d'un livre.

Celles-ci racontent l'histoire de Rose Latulipe, une jeune fille frivole et qui aimait beaucoup danser. Lors de la veillée du Mardi Gras, un inconnu s'invita chez les Latulipe et dansa avec Rose jusqu'à ce que minuit ait sonné. Cet inconnu s'avérait être le Diable, qui avait fait danser Rose le jour du début du Carême. Selon les versions, le Diable disparait en emmenant la jeune fille avec lui en enfer, selon d'autres, le curé du village intervient, délivrant Rose. Par la suite, elle entrera au couvent et mourra quelques années plus tard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Michel Laurin, Anthologie de la Littérature québécoise, 3e éditions, CEC, 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]