Légende de Muhlenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Légende de Muhlenberg est une légende urbaine qui a principalement cours aux États-Unis et en Allemagne. Selon cette légende, Frederick Muhlenberg, le premier président de la Chambre des représentants des États-Unis de l'histoire, empêcha l'allemand de devenir la langue officielle des États-Unis.

L'origine de la légende est un vote de Chambre des représentants en 1794, survenu après qu'un groupe d'immigrés allemands a demandé à faire traduire quelques lois en allemand. La pétition fut rejetée par 42 voix contre 41 vote tandis que Muhlenberg déclara plus tard "le plus vite les Allemands deviendront Américains, le mieux ce sera"

Les États-Unis n'ont pas de langue officielle statutaire et l'anglais y est utilisé de facto à cet usage. Certains États fédérés ont passé leurs propres lois quant à leur langue officielle.

Une légende similaire existe avec le néerlandais à la place de l'allemand.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]