Léchelle (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léchelle.

Léchelle
Léchelle (Pas-de-Calais)
Église Saint-Nicolas.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Gabriel Trannin
2014-2020
Code postal 62124
Code commune 62494
Démographie
Population
municipale
54 hab. (2015 en diminution de 11,48 % par rapport à 2010)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 27″ nord, 2° 58′ 29″ est
Altitude Min. 94 m
Max. 132 m
Superficie 3,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Léchelle

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Léchelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Léchelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Léchelle

Léchelle est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Léchelle est un village agricole du Pas-de-Calais limitrophe du département de la Somme, facilement accessible par l'ancienne route nationale 17 (actuelle RD 917).

La commune est traversée par l'autoroute A2 et par une chaussée Brunehaut, qui est sans doute une ancienne voie romaine.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Léchelle
Bus Ytres
Léchelle
Mesnil-en-Arrouaise Étricourt-Manancourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lieu était dénommé La Celle en 1284, Le Chelle et Le Chiel en 1607, L'Eschelle en 1739, Lechel en 1762 et L'Echelle en 1774[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien régime

Léchelle, en 1789, faisait partie du bailliage de Bapaume et était régie par la coutume d'Artois. Son église relevait du diocèse de Cambrai, doyenné de Beaumetz-lez-Cambrai et était l'annexe de la paroisse d'Ytre[1]

Première Guerre mondiale

Le village a été décoré de la Croix de guerre 1914-1918 le [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Léchelle dans son ancien canton de Bertincourt et dans l'arrondissement d'Arras.

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1986 de la première circonscription du Pas-de-Calais.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Bertincourt[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais incluse dans le canton de Bapaume.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes du canton de Bertincourt, créée fin 1992.

Dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales, la communauté de communes du canton de Bertincourt a fusionné avec sa voisine pour former, le 1er janvier 2013 la nouvelle communauté de communes du Sud Artois[4], dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 en cours
(au 14 mars 2017)
Gabriel Trannin FN[5] Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7],[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2015, la commune comptait 54 habitants[Note 1], en diminution de 11,48 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
229173206229326285289271281
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
256257219202181165152129119
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
112119105738474746773
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
707759494960586154
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune était relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,4 %) était en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune était supérieure à la population masculine. Le taux (58,6 %) était supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge était, en 2007, la suivante :

  • 41,4 % d'hommes (0 à 14 ans = 25 %, 15 à 29 ans = 12,5 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 25 %, plus de 60 ans = 16,7 %) ;
  • 58,6 % de femmes (0 à 14 ans = 26,5 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 5,9 %, plus de 60 ans = 26,4 %).
Pyramide des âges à Léchelle en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,2 
75 à 89 ans
17,6 
12,5 
60 à 74 ans
8,8 
25,0 
45 à 59 ans
5,9 
20,8 
30 à 44 ans
23,5 
12,5 
15 à 29 ans
17,6 
25,0 
0 à 14 ans
26,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Nicolas.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Léchelle.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
tiercé en pairle : au 1) de gueules au lion léopardé d'or, au 2) d'azur au croissant d'argent au 3) d'or au bourdon de sinople.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Comte Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale, , 499 p. (lire en ligne), p. 219 sur Gallica.
  2. Journal officiel du 24 septembre1920, p. 14066.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. La communauté de communes du Sud Artois est née
  5. Laurent Boucher, « Soutenir le Front national, les gens ne voient plus ça d’un mauvais œil » : Le maire d’un village du Sud Artois est l’un des premiers à avoir apporté son parrainage à Marine Le Pen. Gabriel Trannin assume son soutien au parti d’extrême-droite et ne se montre pas gêné de la publicité qui en est faite », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. Bernard Lesage, « Bilan des maires à Léchelle : pour l’avenir, il reste l’éclairage public et la défense incendie selon Gabriel Trannin », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 29 janvier 2015).
  8. « Léchelle : bientôt une nouvelle mairie et ses dépendances : Élu en mars, Gabriel Trannin compte bien continuer à gérer la commune de Léchelle, soixante-deux habitants, dans la continuité de ses précédents mandats commencés en 1982 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Évolution et structure de la population à Léchelle en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)