Lèvres vaginales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lèvre (homonymie).
Lèvres de la femme (poils pubiens rasés des grandes lèvres sur les photos) :
Haut : Femme debout, les petites lèvres partiellement couvertes.
Bas : Grandes lèvres écartées pour montrer les petites lèvres.

Les lèvres vaginales, appelées aussi labia, sont des replis cutanés formant la partie externe visible de la vulve. Dans l’appareil génital féminin, elles sont de types différents, les grandes et les petites lèvres. Toutes deux sont paires, constituées de larges replis superposés, d’apparence verticales en position debout. Les petites lèvres sont situées à l'intérieur des grandes lèvres, et seules les grandes lèvres peuvent être recouvertes de poils pubiens (après la puberté).

Les lèvres entourent et protègent le clitoris à leur extrémité supérieure, en haut de l'espace interlabial et du vestibule vaginal et de ses deux orifices, le méat urétral et plus bas l'ostium vaginal.

Les grandes lèvres sont très réduites chez les hominoïdes, à l'exception de Pan paniscus et Homo sapiens[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Véronique Barriel, « Phylogénie, norme et classification : l'exemple de Pan Paniscus », dans Association des lauréats de la chancellerie des universités de Paris, Variation(s) sur la norme, L'Harmattan, (lire en ligne), p. 503 (inscription nécessaire) – via L'Harmattan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]