Lætitia Dosch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lætitia Dosch
Description de cette image, également commentée ci-après
Lætitia Dosch en janvier 2018 au dîner des révélations des César du cinéma
Naissance (41 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Actrice
Films notables La Bataille de Solférino
Jeune Femme

Lætitia Dosch, née le à Paris, est une comédienne, dramaturge et metteuse en scène franco-suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

À dix-sept ans, Lætitia Dosch, étudiante en lettres, découvre le théâtre et intègre une école[1]. Après avoir été étudiante à la classe libre du cours Florent[2] ainsi qu'à l'école Périmony[3], elle part pour la Suisse où elle entre à La Manufacture[4].

Elle joue au cinéma avec Frédéric Mermoud pour Complices (2010), Justine Triet pour Vilaine fille, mauvais garçon (2011)[5], qui lui vaut deux prix d'interprétation aux festivals Côté court[6] et Silhouette[7], puis encore La Bataille de Solférino (2012) de la même réalisatrice, dans lequel elle tient le rôle principal aux côtés de Vincent Macaigne.

Elle joue le rôle récurrent de Daphné dans la saison 2 de la série Ainsi soient-ils, coproduite par Arte[8].

Au théâtre, elle a notamment joué Isabelle dans le Mesure pour mesure de Jean-Yves Ruf, avec Éric Ruf[9],[3].

Dans la danse contemporaine, Lætitia Dosch a travaillé à plusieurs reprises avec le chorégraphe Marco Berrettini, et avec la chorégraphe espagnole La Ribot, pour PARAdistinguidas, Laughing Hole et Walk the Chair.

Comme autrice-interprète, elle collabore avec la 2B Company, fondée par François Gremaud[10]. Elle crée divers spectacles transdisciplinaires, dont un cabaret de femme à barbe.

Elle est aussi dramaturge et metteuse en scène de théâtre, notamment de Lætitia fait péter… (titre évolutif) qu'elle joue au Centre culturel suisse de Paris, au théâtre de Vanves pour le festival Artdanthé, au théâtre Arsenic de Lausanne, au théâtre Saint-Gervais de Genève[11].

En , elle fait partie du jury présidée par Sandrine Bonnaire lors du 33e Festival du film de Cabourg.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • « La course à la comédie », Cahiers du cinéma, no 692,
  • « Nathalie Boutefeu, la fille coupée en deux », Cahiers du Cinéma, no 696,
  • « T'as la pêche Bourdon? », Cahiers du Cinéma, no 697,
  • « Emmanuelle Devos, sur ses lèvres », Cahiers du Cinéma, no 698,
  • « L'enlèvement de Sabine », Cahiers du Cinéma, no 699,
  • « Le sourire de Julianne Moore », Cahiers du Cinéma, no 701,
  • « Bacall, Bogart : le ballet du désir », Cahiers du Cinéma, no 703,
  • « De ses cendres (sur Joaquin Phoenix) », Cahiers du Cinéma, no 709,
  • « Faut pas réveiller les somnambules », Cahiers du Cinéma, no 717,

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :