Lázár Mészáros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lázár Mészáros
Illustration.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Baja
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Date de décès
Lieu de décès Eywood
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

Lázár Mészáros de Pacsér (Pacséri Mészáros Lázár Ferenc Xavér József en hongrois), né le à Baja, en Hongrie, et décédé le à Eywood au Royaume-Uni, est un général et un homme politique hongrois. Il fut notamment ministre de la Guerre durant la Révolution hongroise de 1848 et membre du Comité de la Défense Nationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de propriétaires fonciers de la noblesse hongroise catholique, Mészáros est le fils de János Mészáros (1744-1800), trésorier de la ville de Baja, et de Katalin Piukovits (1762-1802). Orphelin à l'âge de quatre ans, il est balloté entre différents membres de sa famille et étudie à Baja, Subotica, Pest et Pécs. Il quitte son droit et rejoint l'armée. Lieutenant de cavalerie en août 1813 d'un régiment stationné dans le comté de Bács-Bodrog, il participe aux guerres napoléoniennes. Officier de hussard (7e puis 5e régiment) entre 1816 et 1837, il passe plus de dix-huit ans en Italie. Le feldmarschall Radetzky récompense ce brillant officier en le nommant colonel et commandant de son régiment de hussard en 1848.

Officier cultivé, parlant sept langues, Lázár Mészáros est compétent tant en matière militaire qu'en science sociale et en économie. Il commence à correspondre à partir de 1837 avec le comte István Széchenyi. Mészáros est élu membre du Magyar Tudós Társaság ("Association hongroise des Erudits" et future académie hongroise des sciences). Son discours d'entrée est intitulé les « Forces armées dans les sociétés bourgeoises modernes ».

Sur la suggestion de Lajos Kossuth, Lajos Batthyány lui demande le d'assumer le poste de ministre de la guerre dans le premier gouvernement hongrois responsable. Il occupe ce poste dès son retour d'Italie, le , où son régiment était stationné. Quelque temps plus tard, il est nommé major-général des forces impériales et royales et le commandant des troupes impériales stationnées sur le territoire hongrois. À la fin du mois d', Mészáros décide de prendre personnellement le contrôle de l'armée du sud. Il voyage ainsi à Vajdaság, en Voïvodine. Il revient le à la capitale. Il est le seul membre du gouvernement Batthyány à ne pas avoir démissionné. Il devient membre du Comité de la Défense Nationale en tant que ministre de la Guerre. Il prend le le commandement de l'armée du nord avec 10 000 hommes. Il est renvoyé de son commandement le mais il conserve son poste de ministre jusqu'à la Déclaration d'indépendance du . En désaccord le commandement du général Mór Perczel, Mészáros démissionne de toutes ses autres fonctions militaires le . Après la bataille de Temesvár et l'échec de la guerre d'indépendance qui en résulte, il quitte la Hongrie le pour la Turquie.

Il quitte la Turquie en pour s'installer en France, qu'il quitte après le coup d'état de Napoléon III en décembre 1851. Il se rend alors à Jersey puis déménage aux États-Unis à l'été 1853 où il s'essaie à l'agriculture dans l'Iowa. Il s'installe ensuite à Flushing, à New York, avant de rejoindre l'Angleterre en , peu de temps avant sa mort.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Róbert Hermann: Az 1848-1849-es szabadságharc nagy csatái, Zrínyi Kiadó, 2004, (ISBN 9633273676)
  • Liptai Ervin: Magyarország hadtörténete két kötetben, Zrínyi Katonai Kiadó, 1985, (ISBN 9633263379)
  • István Nemeskürty: 1848-49 – „Kik érted haltak szent világszabadság”, LAP-ICS Könyvkiadó, 1998, (ISBN 9634343325)