László Nemes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Nemes Jeles László, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français László Nemes Jeles, où le prénom précède le nom.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nemes (homonymie).
László Nemes
Description de cette image, également commentée ci-après

László Nemes en 2015.

Nom de naissance Nemes Jeles László
Naissance (40 ans)
Budapest (Hongrie)
Nationalité Drapeau de Hongrie Hongrois
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables Le Fils de Saul

László Nemes, né à Budapest (Hongrie) le , est un réalisateur et scénariste hongrois. Il remporte le Grand prix au Festival de Cannes 2015[1], ainsi que l'Oscar 2016 du meilleur film étranger pour son film Le Fils de Saul (Saul fia).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du réalisateur András Jeles titulaire du prix Kossuth, il vit à Budapest, puis entre 1989 et 2003 à Paris, et au cours de ses études universitaires il étudie l'histoire, la littérature, les relations internationales et l'écriture de scénarios[2],[3].

Il s'intéresse tôt à la réalisation de films, tournant dès l'âge de 13 ans des films d'horreur dans sa cave à Paris. Ses réalisateurs préférés sont Antonioni, Tarkovski, Kubrick, Ingmar Bergman et Terrence Malick[4].

Depuis 2001, il est réalisateur et producteur assistant de plusieurs courts et longs métrages en Hongrie et en France. En 2005, il est premier assistant pour le court métrage Before Dawn de Bálint Kenyeres, puis travaille deux ans comme second assistant de Béla Tarr dans son film L'Homme de Londres[3],[2].

En 2006, il réalise en format 35 mm le court métrage Türelem (With a Little Patience), pour lequel il remporte en février 2007 « pour le traitement inhabituel de ce sujet délicat » le prix du meilleur court métrage au 38e Magyar Filmszemle (de), est invité au programme de la Mostra de Venise, puis nominé au prix du meilleur court métrage de l'Académie européenne du cinéma. Son deuxième court métrage, The Counterpart de 2008 est également présenté à de nombreux festivals, et obtient entre autres un prix à Bucarest, Bergame et Valence. Ces deux courts métrages ainsi que Az úr elköszön (The Gentleman Takes His Leave) participent en tout à plus d'une centaine de festivals internationaux et remportent plus de trente prix[3],[2].

À partir de septembre 2006, il étudie la réalisation à la Tisch School of the Arts de l'université de New York[2].

À partir de mars 2011, il passe cinq mois à Paris avec une bourse de la « Résidence » de la Cinéfondation (sous l'égide du Festival de Cannes)[2], dans le cadre de laquelle il peut développer avec la scénariste française Clara Royer le scénario de son film Le Fils de Saul (Saul fia). Ensemble ils continuent le développement du scénario au Jerusalem Internattional Film Lab où ils côtoient des réalisateurs émergents comme le singapourien Junfeng Boo et le français Morgan Simon[5],[6].

Il est membre depuis septembre 2008 de l'Académie européenne du cinéma (Prix UIP).

En mai 2016, il est membre du jury des longs métrages lors du 69e Festival de Cannes, présidé par George Miller aux côtés des actrices Kirsten Dunst et Valeria Golino, de la chanteuse Vanessa Paradis, de la productrice Katayoun Shahabi, des acteurs Mads Mikkelsen et Donald Sutherland et du réalisateur Arnaud Desplechin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Assistant[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(hu) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en hongrois intitulé « Nemes Jeles László » (voir la liste des auteurs).

  1. « Sélection officielle 2015 », Cannes (consulté le 20 avril 2015)
  2. a, b, c, d et e « La Résidence – 22e Session : Participants – Laszlo Nemes », sur Festival de Cannes,
  3. a, b et c (hu) « Magyar filmért izgulhatunk Cannes-ban » [« On pourra soutenir un film hongrois à Cannes »], HVG,‎ (lire en ligne)
  4. (hu) Róbert Onozó, « Ott egy magyar a világ legjobbjai között : Mit kell tudni Nemes Jeles Lászlóról? », sur Origo, [« Parmi les meilleurs du monde, un Hongrois : Que faut-il savoir de László Nemes Jeles ? »]
  5. Le film portait le titre provisoire S.K., d'après le nom Saul Kaminski alors envisagé pour le protagoniste principal.
  6. Cristina Marino, « Le Monde à Cannes : La Cinéfondation aide les cinéastes de demain », sur blog Le Monde,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :