Là où les tigres sont chez eux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Là où les tigres sont chez eux
Auteur Jean-Marie Blas de Roblès
Pays Drapeau de la France France
Genre roman
Éditeur Zulma
Date de parution
Nombre de pages 776
ISBN 284304457X

Là où les tigres sont chez eux est un roman de Jean-Marie Blas de Roblès paru en 2008 aux éditions Zulma et ayant reçu le prix Médicis, le prix du jury Jean-Giono et le prix du roman Fnac la même année.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ce roman fleuve (766 p.), à l'image de l'Amazone, met en scène de manière parallèle les trajectoires de vie de différents personnages du Brésil contemporain et de l'Europe baroque du XVIIe siècle. L'auteur y fait montre d'un sens aigu de l'intrigue et d'une culture que l'on devine importante. Une étude quelque peu fouillée de l'œuvre nous révèle que l'auteur évite adroitement, parmi la kyrielle de personnages qui apparaissent au fil des pages, l'écueil d'une simple juxtaposition d'itinéraires individuels isolés. Bien au contraire, il semble que malgré les divergences d'époque, de lieu et d'aspirations de chacun, l'unité et la qualité du récit provient du fait que les personnages mis en jeu paraissent osciller subtilement entre ceux qui sont mus par des valeurs et ceux qui ont en font fi, d'où une césure perpétuelle (véritable fil conducteur du récit) entre l'inclination à la vertu et le penchant au vice.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Les jésuites
  • Athanase Kircher : jésuite à l'érudition hors du commun. Sa culture encyclopédique et son insatiable curiosité en font une personnalité incontournable du milieu religieux et universitaire à l'âge baroque.
  • Caspar Schott : disciple et élève de Kircher. Narrateur des différents exploits créatifs et scientifiques de son maître à travers l'Europe des années 1600.
Les géologues
  • Elaine : ex-femme d'Eléazard.
  • Dietlev : ami de longue date d'Elaine.
  • Mauro : étudiant en géologie. Fils de Moreira.
  • Milton : universitaire carriériste, couard et imbu de sa personne.
  • Herman Petersen : trafiquant de drogue qui emmène en bateau les géologues en expédition en plein cœur de la forêt amazonienne. Profil nazi.
  • Yurupig : Indien prenant part à l'expédition.
  • Hernando : accompagnateur.
Les gens de peu
  • Nelson : jeune infirme des favelas de Piramb contraint à faire l'aumône aux carrefours.
  • L'Onclé Zé : camionneur ami de Nelson.
Les puissants
  • Le colonel Moreira : gouverneur cynique de la région.
  • Carlotta : épouse de Moreira.
Les délurés
  • Moéma : étudiante en ethnologie. Fille d'Eléazard et d'Elaine. Petite amie de Thaïs en début de roman.
  • Thaïs : projette d'ouvrir un bar avec Moéma.
  • Roetgen : professeur de Moéma et Thaïs.
  • Aynoré : amant indien de Moéma au milieu du roman.
Le couple phare
  • Eléazard von Wogau : correspondant de presse chargé de faire la biographie de Kircher.
  • Loredana : journaliste côtoyant Eléazard à titre amical.
  • Soledade : jeune Brésilienne s'occupant des tâches ménagères au domicile d'Eléazard.

La langue et le style[modifier | modifier le code]

L'auteur jongle aisément entre la langue précieuse et ampoulée du XVIIe siècle, les jurons portugais brefs et des réflexions en allemand. On notera également l'emploi du latin pour la description de quelques scènes érotiques torrides, comme pour exorciser l'obscénité. Mais que le lecteur non familier des lettres classiques se rassure, car des traductions en bas de page lui permettent de ne rien perdre des détails croustillants des ébats.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le roman commence par les paroles de l'ara d'Eléazard (qui s'appelle Heidegger) et qui ne cesse de déclamer : « L'homme a la bite en pointe ! Haarrk ! L'homme a la bite en pointe ! », preuve s'il en est que le roman n'est pas dénué de pointes d'humour...

On apprend plus tard qu'il s'agit là de la déformation par le perroquet de la phrase « L'homme habite en poète. »

Le titre du roman est tiré cette citation de Goethe : « Ce n'est pas impunément qu'on erre sous les palmiers et les idées changent nécessairement dans un pays où les éléphants et les tigres sont chez eux ».

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]