L'Homme qui trahit la mafia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'homme qui trahit la mafia)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Homme qui trahit la mafia
Titre original L'Homme qui trahit la mafia
Réalisation Charles Gérard
Scénario Charles Gérard
Gilles Duvernier
Acteurs principaux
Sociétés de production Filmatec
Mercurfilm Italiana
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film policier
Durée 90 min
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme qui trahit la mafia est un film franco-italien réalisé par Charles Gérard et sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un trafiquant américain de drogue a été assassiné ainsi que sa secrétaire et une hôtesse de l'air. La police française possède des informations laissant penser que les victimes appartenaient à un important réseau de trafic d'héroïne et l'enquête est confiée à l'inspecteur Claude Lambert. Grâce à des indicateurs et aux révélations de Bianchini, l'avocat des mafieux qui y laissera sa vie pour les avoir dénoncés, Lambert arrêtera les membres du gang en même temps qu'il découvrira leur ingénieux procédé pour dissimuler la drogue.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Parmi les acteurs, deux célébrités des médias des années 1960 : le Français Alain Gottvallès, champion en nage libre 1964, et Noële Noblecourt, présentatrice de télévision, qui, un jour de 1964, scandalisa les téléspectateurs avec une robe découvrant ses genoux alors qu'elle était assise, un prétexte pour justifier son licenciement de la télévision française[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]