L'Employé du Moi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'employé du moi)
Aller à : navigation, rechercher

L'Employé du Moi est une maison d'édition belge de bande dessinée, fondée en 1999.

Origine[modifier | modifier le code]

Cette maison d'édition trouve son origine dans la publication de deux fanzines publiés par des étudiants de l'École de recherche graphique (ERG) de Bruxelles. Chaque semaine, David Libens et Stéphane Menu vendaient pour cinq francs belges une feuille a4 dessinée/photocopiée recto-verso baptisée le Proulou. Cédric Manche, Bert, Claude Desmedt et Martin Maillard se joindront bientôt à eux pour créer le SPON. Ce fanzine hebdomadaire de "bandes dessinées alternatives" sera publié entre janvier et décembre 1999 pour atteindre une totalité de 47 numéros auxquels Sacha Goerg, Stéphane Noël et Stéphanam apporteront progressivement leurs participations.

L’employé du Moi est une maison d’édition de bande dessinée dite indépendante basée à Bruxelles. Sa production de livres évolue au fil des envies, des expériences, des énergies et des rencontres. Elle se concentre sur des récits habités d’une certaine intimité parfois teintée d’autobiographie, des histoires qui évitent autant que possible les formes creuses et les effets sans lendemain, du récit avant tout ; l’employé du Moi aspire a aborder tous les genres, de l’humour à la tragédie, du moment que ça raconte et qu’on nous laisse faire ce qui nous plait ! Projets parallèles

Outre l’édition de livres, l’employé du Moi se tourne régulièrement vers de projets parallèles :

GRANDPAPIER, dernier né des projets virtuels lancé en 2007, GRANDPAPIER se présent comme une plate-forme de diffusion de bande dessinée en ligne.

Ce site permet aujourd’hui à plus de 150 auteurs novices ou confirmés de publier images et récits divers en toute liberté et dans le cadre d’une communauté de lecteur et d’auteurs passionnés. La finalité de ces récits lisibles en ligne gratuitement est multiple.

Le site sert à la fois de book en ligne pour certain mais aussi d’espace de pré-bublication pour d’autres, que ces récits finissent sur papier chez l’employé du Moi ou ailleurs. Ce projet permet à la maison d’édition de faire cohabiter sans ambiguïté différents horizons graphiques et narratifs. Ce lieu est le prétexte à rassembler des expériences individuelles ou collectives, intéressantes, inattendues, ludiques et surtout fédératrices.

40075km, un site web qui a regroupé pendant 2 ans les récits graphiques ayant pour thème le déplacement. 40075km, a été clôturé par la sortie d’un gros collectif de 600 pages à l’employé du Moi. Cet espace virtuel aura regroupé le temps d’une année quelque 350 dessinateurs.

Le Vacances-o-matic est une machine qui compose pour vous un texte aléatoire de séjour de vacances et l’imprime sur une carte postale dessiné par un membre de l’employé du Moi. Cette installation a été produite pour le festival de la bande dessinée de Sierre 2003.

edM recordz, un CD-ROM musical et une exposition réalisés pour la Bédéthèque de Lisbonne en 2001.

Historique[modifier | modifier le code]

La collaboration des fondateurs a débuté en 1999 avec un hebdomadaire de bande dessinée Le Spon (Spon pour spontané). 47 numéros photocopiés, pliées, agrafés à 100 exemplaires, l’expérience durera un an. L’équipe est alors composée de David Libens, Claude Desmedt, Bert, Cédric Manche, Martin Maillard, Sacha Goerg, Stéphane Noël et Stéphanam.

En 2000, création de l’asbl, le groupe devient L’employé du Moi. Le but est de se lancer dans des projets de plus longue haleine, des meilleurs moyens de production et une distribution plus large. Le groupe s’installe dans son premier atelier commun qui permet de centraliser les énergies.

Les productions de la maison d’édition naissante ont voulu dans la lignée du SPON garder la narration au premier plan et ce en empruntant souvent – mais pas systématiquement – les voies de l’autobiographie à comprendre dans le sens d’une bande dessinée investie personnellement. La spontanéité restera préférée à la virtuosité tant qu’elle ne supplante pas la narration. Ce désir de garder les traits précieux surgissant de l’ébauche, d’éviter d’en faire trop par souci de sophistication poursuis l’employé du Moi jusqu’à maintenant.

L’employé du Moi se compose aujourd’hui de 5 personnes qui participent à différents niveaux à la vie de la maison d’édition :

Max de Radiguès, Sacha Goerg, Stéphane Noël, Philippe Vanderheyden et Matthias Rozes.

Bert, Claude Desmedt, David Libens et Cédric Manche continuent à participer à la structure en fonction des projets.

Une exposition consacrée aux 15 ans de l'employé du Moi a été présentée au Musée du Papier lors de la 44e édition du Festival International de la bande dessinée d'Angoulême, en janvier 2015. Elle a été présentée le mois de mai de la même année au Point Culture de Bruxelles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Catalogue en ligne[1]

  • Appendix, collectif
  • Robin Hood, Simon Roussin
  • Revanche / Revenge, collectif
  • Du sang sous le sapin, Alexandre de Moté & Philippe Vanderheyden
  • Hush-hush, Cole Johnson
  • H27, Younn Locard
  • Airpussy, Ulli Lust
  • C’est triste 2, Frédéric Fleury
  • Phase 7, Alec Longstreth
  • M. Pixel, Etienne Beck
  • Hypoxie, Laurent Dandoy
  • CRRISP !, collectif
  • Jacques Delwitte, Little White Jack, Max de Radiguès
  • 3 déclinaisons, Pierre Maurel
  • C’est triste, Frédéric Fleury
  • Pascal est enfoncé, Pascal Matthey
  • Polyominos, collectif
  • Les Dunes David Libens & Philippe Vanderheyden
  • Antti Brysselissä, Max de Radiguès
  • 40075km comics collectif
  • Michel, Pierre Maurel
  • Lointain, Claude Desmedt
  • Le Crépuscule des ballons de foot, Laurent Dandoy
  • Rubiah, Sacha Goerg
  • Le Verre de lait, Pascal Matthey
  • Disparition, collectif
  • Add Some Music, David Scrima
  • Bouture, Sacha Goerg
  • Recto verso #1, David Libens
  • Nerfs de famille #5, David Scrima
  • Ploum Ploum #2, Bert
  • Le Couloir, David Libens
  • Abruxellation, Collectif
  • Blakbird, Pierre Maurel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], catalogue de la maison d'édition.

Liens externes[modifier | modifier le code]