L'Urgence de ralentir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Urgence de ralentir
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du documentaire.

Réalisation Philippe Borrel
Scénario Philippe Borrel, d'après une idée originale de Noël Mamère
Sociétés de production Cinétévé[1] pour ARTE
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 84 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Urgence de ralentir est un film documentaire français réalisé en 2014 par Philippe Borrel[2], d'après une idée originale de Noël Mamère. Il a été diffusé à la télévision française pour la première fois le 2 septembre 2014 sur la chaîne Arte[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le documentaire débute par une introduction du sociologue Edgar Morin, qui brosse un état des lieux de notre société : « Un suicidaire, au moins, il sait qu'il veut se suicider. Là cette course, elle est suicidaire inconsciemment. Cette vitesse est provoquée par le développement incontrôlé, de la science, de la technique, de l'économie. Qui, elle-même, nous met dans un état d'accélération généralisée ».

Ensuite, l'économiste Geneviève Azam, mentionne les effets néfastes sur nos vies, des milieux financiers en attente d'une rentabilité immédiate : « Ce que nous vivons, c'est vraiment la colonisation du temps humain dans toutes ses dimensions – biologique, social, écologique – par le temps économique. C'est un temps vide, sans racine, sans histoire, seulement occupé par la circulation des capitaux ». Le documentaire plonge ensuite dans l'accélération financière et technologique, du trading haute fréquence, dans lequel les algorithmes ont remplacé les hommes. Le rythme de nos vies est désormais dicté par les machines.

Partant de ces réflexions sur l'état de notre société dû aux effets néfastes du néolibéralisme, qui mènent notre système à l'épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales, le documentaire vogue partout dans le monde, en Europe, en Amérique latine, aux États-Unis, en Inde, ou chaque jours des femmes et des hommes travaillent à redonner du sens à leur vie, en harmonie avec leur environnement. Ils expérimentent des alternatives locales et concrètes, par la création de monnaies locales, par la permaculture, les coopératives alimentaires ou la formation de femmes illettrées à la maîtrise de l'énergie solaire[4].

Des contestations contre le train à grande vitesse Lyon-Turin, à la Zone à Défendre de Notre-Dame-des-Landes, quelques luttes citoyennes emblématiques ne sont pas oubliées, et le documentaire se termine sur un hommage à Gandhi.

Intervenants[modifier | modifier le code]

Le film se compose de nombreuses interventions de personnalités, dans l'ordre apparition :

Bande originale[modifier | modifier le code]

La musique originale du film est composée par Piers Faccini.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a reçu un accueil favorable de la critique. Le Monde Télévision évoque : « Prenons le temps de visionner ce remarquable documentaire, manifeste politique pour un monde où l'humain retrouverait enfin sa place et son rythme »[11]. Selon Rue89 : « Il est urgent de regarder « L'Urgence de ralentir »[12]. Pour Terra Eco, le documentaire : « Après cette prise de conscience qui devrait vous avoir bousculé, Philippe Borrel fait renaître l'espoir »[13]et pour Libération : « Avec son film-mosaïque, Philippe Borrel nous ramène à cette évidence : sans freins, l'humanité va se prendre un joli mur, et à toute berzingue de surcroît ! »[14].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Le film a été primé au Terra Festival de Guadeloupe, mention spéciale : coup de cœur du jury[15], ainsi qu'au 4e Auroville Film Festival (Inde)[16].

Il a été élu meilleur film du Greenpeace Film Festival en 2015[17].

Nominations[modifier | modifier le code]

Le documentaire a été sélectionné pour participer à des nombreuses projections-débats : COP21, Symposium Smart Societies à Delhi (Inde) et festivals : Prix Italia dans la section « prix spéciaux : prix Milano Expo 2015 », 11e festival Sciences en bobines en octobre 2015[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cinétévé, site officiel », sur Cinétévé.
  2. Philippe Borrel, « Portrait du réalisateur Philippe Borrel », sur Film-documentaire.fr (consulté le 12 mai 2019).
  3. Sophie Chapelle, « « Toujours plus vite » : ces dissidents pour qui il est urgent de ralentir », sur BastaMag, (consulté le 25 mai 2019).
  4. « Un documentaire de Philippe Borrel, L'urgence de ralentir, a été présenté à La Grange à palabres », sur La Montagne, (consulté le 25 mai 2019).
  5. Charles Bwele, « Le choc du présent selon Douglas Rushkoff », sur EchoRadar, (consulté le 25 mai 2019).
  6. Alexandre Laumonier, « 6 - Le soulèvement des machines », sur Seuil, (consulté le 25 mai 2019).
  7. Serge Audier, « La Nouvelle Raison du monde. Essai sur la société néolibérale », sur Le Monde, (consulté le 25 mai 2019).
  8. « Livre : Fin de l'occident, naissance du monde », sur Reporterre, (consulté le 25 mai 2019).
  9. Raphaël Souchier, « Le réseau BALLE », sur Kaizen, (consulté le 25 mai 2019).
  10. Olivier Le Naire, « Développement durable: Perrine et Charles Hervé-Gruyer, les aventuriers de la permaculture », sur L'express, (consulté le 25 mai 2019).
  11. Bruno Lantéri, « L'Urgence de ralentir », sur Le Monde Télévision, (consulté le 25 mai 2019).
  12. Robin Prudent, « Il est urgent de regarder « L'Urgence de ralentir » », sur Rue89, 78 septembre 2014 (consulté le 25 mai 2019).
  13. « « L'urgence de ralentir », un docu pour prendre son temps », sur Terra Eco, (consulté le 25 mai 2019).
  14. Laure Noualhat, « Le grand slow dans le vide », sur Libération, (consulté le 25 mai 2019).
  15. « Terre Festival 2015 : Le palmarès », sur Parc national de la Guadeloupe, (consulté le 25 mai 2019).
  16. (en) « Auroville Film Festival : Award winners 2015 », sur Auroville Film Festival, (consulté le 26 mai 2019).
  17. « Greenpeace Film Festival : Anciennes éditions », sur Greenpeace Film Festival (consulté le 25 mai 2019).
  18. « Fiche du documentaire : L'urgence de ralentir », sur Cinétévé (consulté le 25 mai 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]