L'Univers illustré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec L'Univers (journal).
L'Univers illustré
Image illustrative de l'article L'Univers illustré
Une du 16 avril 1863.

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité hebdomadaire
Genre Actualités
Date de fondation 1858
Date du dernier numéro 1912
Ville d’édition Paris

ISSN 1256-2513

L'Univers illustré est un hebdomadaire d'actualité français qui a paru de 1858 à 1912, après une interruption entre 1902 et 1910 par fusion avec La Vie illustrée.

Histoire du support[modifier | modifier le code]

L'Univers illustré, journal hebdomadaire, de son titre complet, livre son premier numéro le samedi 22 mai 1858. Il est lancé par l'éditeur Michel Lévy frères qui le positionne avec ses 8 pages au format 29 x 41 cm et son prix à 15 centimes, directement dans la lignée des périodiques de fin de semaine comme L'Illustration et le Monde illustré. L'éditorial de ce numéro d'ouverture est signé Théophile Gautier, qui annonce :

« Nous ne serons pas seulement un journal d'images (...), nous serons à la fois un journal et un livre ; nous contiendrons la chose sérieuse et la chose légère, l'entrefilet du jour et la page qui reste. Si les enfants qui ne lisent pas apprennent à connaître mille choses en regardant nos bois de leurs beaux yeux étonnés et ravis, nous voulons que nos colonnes disent autant à nos esprits que les gravures à la vue, et soient même pour ceux qui savent une instruction et une amusement. »

Mais dès les numéros suivants, l'actualité rattrape la rédaction qui ne s'encombre pas d’ailleurs de commander des illustrations originales, la plupart sont des reprises de fonds issus de périodiques étrangers comme The Illustrated London News ou le Illustrirte Zeitung (Leipzig)[1]. En 1859, malgré un prix qui monte à 20 centimes l'unité, ce qui en fait encore le moins cher des hebdomadaires illustrés, Lévy commande toutefois à des graveurs nationaux des images pour accompagner les comptes-rendus de visites officielles de Napoléon III mais aussi les soirées de Paris. De son côté, Le Monde illustré n'a de cesse d'accuser son concurrent de « brader ses gravures » et ce, jusqu'en 1860, d'autant que, cette année-là, L'Univers, quotidien catholique sans aucun rapport, s'éclipse pour quelques années.

Une du 11 décembre 1886

Michel Lévy frères est avant tout un éditeur dit de « romans populaires » vendus 1 franc pièce, son activité marche bien, et ses meilleurs écrivains alimentent ses colonnes, le journal servant de relais publicitaire (prépublication en feuilletons, encarts). En 1862, la maison d'édition rachète même Le Monde illustrée pour le revendre presque aussitôt. Après une suspension durant la Guerre franco-prussienne (1870-1871), L'Univers illustré poursuit sa route, son prix passant de 20 à 40 centimes en vingt ans.

À la fin des années 1880, les grands quotidiens vendu 5 centimes lance leurs suppléments illustrés de fin de semaine et commencent à concurrencer L'Univers illustré qui a du mal à renouveler sa formule en dépit de l'introduction de la photographie illustrative et d'une nouvelle maquette.

En 1898, alors que le chiffre de vente avoisine les 15 000 exemplaires, ce qui est relativement peu, les fils de Calmann Lévy revendent le titre à Félix Juven, patron du groupe de presse Société d’édition et de publications, qui le fusionne entre 1900 et 1902 avec La Vie illustrée qui finit par l'absorber. Une nouvelle série est ensuite créée en juillet 1910 par Frédéric Poncignon (très proche de la formule de La Vie illustrée) puis le titre disparaît définitivement en 1912.

Propriétaires et directeurs[modifier | modifier le code]

Contributeurs et correspondants notoires[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après Jean Watelet (1998) : cette activité d'achat de gravures étrangères, une pratique assez répandue, ne cessera en fait qu'après 1871.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Jean Watelet, La Presse illustrée en France, 1918-1914, ANRT, 1998, p. 32-33.
  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Jean-Pierre Bacot, La Presse illustrée au XIXe siècle, une histoire oubliée, coll. Médiatextes, Presses universitaires de Limoges, 2005, p. 79-86 et p. 143-145 - couvre les années 1858-1875.

Liens externes[modifier | modifier le code]