L'Or Mbongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Or Mbongo est une chanteuse de gospel et chantre vivant à Kinshasa. Elle est née le 6 juillet 1978 à Matadi en République démocratique du Congo.

Elle fait ses études au lycée Sainte-Germaine de Ndjili et y obtient en 1997 un diplôme d'État en section commerciale et administrative[1]. Elle s'inscrit ensuite à l'Université de Kinshasa mais doit interrompre ses études faute de moyens.

Dans la fin des années 1990, elle chante dans un groupe de son église. Elle rencontre en 1999 Christian Lemba[1], qui la lance pleinement sur la voie de la chanson. Elle l'épousera en 2000 et ensemble, ils fonderont en 2001 le groupe La Mano di Dio[2]. Ce groupe la fera connaître en République démocratique du Congo puis à l'international.

En-dehors de son activité de chanteuse, L'Or Mbongo s'investit dans le caritatif. Elle apporte son soutien à des orphelinats et a entrepris la construction d'un centre de santé à Maluku[3]. Le 4 avril 2009, elle a également été nommée ambassadrice de la lutte anti-mines[4].

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Sa mère a eu une grossesse difficile, pour laquelle elle dut suivre un traitement médicale, avant d'accoucher à l'hôpital Kinkanda de Matadi dans la province du Kongo central. Très tôt, L'Or Mbongo arrive à Kinshasa avec sa famille, c'est là qu'elle grandira.

Voyant que L'Or Mbongo était particulièrement intelligente, sa mère décida de ne pas l'inscrire à l'école maternelle pour lui faire directement commencer l'école primaire à l'âge de cinq ans.

Dès son jeune âge L'Or Mbongo était vue comme un enfant modèle dans sa famille, son quartier et même son église. Petit à petit son talent dans le chant s'est fait remarquer par ses parents. Sa famille était de confession catholique et pratiquante. A l'âge de onze ans L'Or Mbongo accompagnait et encadrait un groupe de petits enfants de la paroisse. Des prêtres de l'église avaient proposé à sa mère de l'envoyer au couvant afin de devenir sœur religieuse, laquelle avait accepté mais sa grand-mère a refusé.

C'est à l'âge de seize ans que L'Or Mbongo décide de quitter l'Eglise catholique pour rejoindre les églises de réveil. Elle a commencé à s'engager dans l'évangélisation puis dans le chant en intégrant la chorale de l'église.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Tina te eza na tina (2003)
  • Nsimbulu (2004)
  • Cadeau de mariage (2006)
  • Yesu Kaka (2007)
  • Dans ta présence (2009)
  • Scusa (2011)
  • Oracle de l'Eternel (2015)
  • Ma Robe de Gloire (2019)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « mediacongo.net - Actualités - L’Or Mbongo : « La piraterie est le plus grand problème…» », sur www.mediacongo.net (consulté le 24 août 2020)
  2. « La vie et le parcours de L'Or Mbongo »
  3. Aurélien Petit, « L'Or Mbongo "l'éternelle" »,
  4. « La Parole à l’Or Mbongo: »à tous ceux qui vivent de la guerre d’arrêter » », Infosbascongo.net,‎ (lire en ligne)