L'Insurgé (hebdomadaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Insurgé.
L’Insurgé
L'Insurgé politique et littéraire

Langue Français
Diffusion 22 000 ex.
Fondateur Thierry Maulnier, Jean-Pierre Maxence
Date de fondation
Date du dernier numéro
Ville d’édition Paris

L'Insurgé abréviation de L'Insurgé politique et littéraire est un hebdomadaire créé le 13 janvier 1937 par Thierry Maulnier et Jean-Pierre Maxence[1], qui paraît jusqu'au 23 octobre 1937. Sa ligne politique suit celle d'une droite catholique maurrassienne et il comptait parmi ses collaborateurs Henri Massis, Maurice Blanchot et Dominique Aury. L'hebdomadaire comptait environ deux mil abonnés et vingt mil lecteurs[2].

Il a été en but à des poursuites judiciaires de mars à septembre. Tout comme Combat (revue), de même orientation politique, cette revue est caractéristique des contradictions et les difficultés de la Jeune Droite. Elle est dirigée contre le Front populaire et surtout contre Léon Blum. Maurice Blanchot s'y maintient jusqu'au bout tout en représentant une forme de dissidence au pro-hitlérisme, à la suite de poursuite judiciaires dont la revue fait l'objet. Il écrit en moyenne deux articles par semaine : un pour la rubrique politique, un pour la rubrique littéraire[3].

Parmi les collaborateurs importants, on compte Henri Massis qui a publié dans le numéro 26 du 7 juillet 1937 un article : L'Honneur de servir[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]