L'Incroyable Destin de Harold Crick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'Incroyable Destin de Harold Crick
Titre original Stranger than Fiction
Réalisation Marc Forster
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 113 minutes
Sortie 2006


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Incroyable Destin de Harold Crick ou Plus étrange que fiction au Québec (Stranger than Fiction) est une comédie fantastique de Marc Forster, sorti en 2006.

Résumé[modifier | modifier le code]

Mise en place de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Inspecteur des impôts à Chicago, Harold Crick mène une vie banale et sans relief. Un matin pourtant normal, il entend une narratrice commenter tous ses faits et gestes. Cette voix, qu'il est seul à entendre, s'insinue dès lors dans son existence quotidienne. Pour Harold, dont les journées sont faites d'habitudes bien rodées, c'est une perturbation inédite ! De gênante, la situation va devenir cauchemardesque lorsque la voix féminine annonce sa mort prochaine. Harold va consulter une psychiatre, qui lui déclare sans ménagement qu'il est schizophrène.

Il contacte alors un professeur de littérature de l'université de Chicago afin qu'il l'aide à déterminer ce qu'il doit faire. D'abord dubitatif, l'homme établit une liste d'auteurs potentiels. Plus tard et par hasard, Harold découvre que la mystérieuse voix est celle de Karen Eiffel, une romancière écrivant un livre dont le héros est lui-même, Harold Crick. Karen prévoit de faire mourir son personnage sans savoir que ce dernier existe dans la vie réelle.

Aventure amoureuse et réaction d’Harold face au projet de Karen Eiffel[modifier | modifier le code]

Tout en vivant ces événements assez étranges, une trame secondaire est développée, celle d'une rencontre amoureuse entre Harold et une jeune femme, Ana, vendeuse de cookies, au tempérament anarchiste et franc. Harold est chargé de faire une vérification de ses revenus et de l'informer qu'un redressement fiscal est envisageable. Après deux rencontres au magasin de cookies, et une rencontre inopinée dans le bus, Harold va la voir un soir. Il comprend qu'il est tombé amoureux d'elle, et que lui-même ne laisse pas la jeune femme indifférente. Il prend l'initiative d'une quatrième rencontre, au cours de laquelle il avoue à Ana son amour pour elle. Elle l'invite à dîner chez elle. Plus tard dans la soirée, la jeune femme comprend qu'il ne fera pas le premier pas : Ana se jette dans ses bras. S'ensuit une nuit d'ivresse amoureuse.

Dès le lendemain, pour survivre, Harold, grâce aux fichiers informatiques de l'administration fiscale, découvre l'adresse et le numéro de téléphone de la romancière. Il contacte Karen Eiffel afin de l'informer de son existence réelle et la romancière accepte de le rencontrer.

Déjà dépressive et stressée, Karen Eiffel est déboussolée par ce qu'elle apprend et remet à Harold le manuscrit du roman. En lisant le livre de sa vie, Harold comprend malgré tout pourquoi il doit mourir : sa mort va servir à sauver la vie d'un enfant.

Dénouement et fin du film[modifier | modifier le code]

À la fin du film, Karen Eiffel modifie le dénouement de son récit. Harold ne meurt pas et est grièvement blessé dans l'accident au cours duquel il a sauvé la vie de l’enfant. Ana vient le voir à l'hôpital et ne l'en aime que plus.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur principal Will Ferrell aux Golden Globes 2007, où il est nommé dans la catégorie Meilleur acteur dans une comédie ou un film musical pour sa performance.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Monde imaginaire[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième fois que le réalisateur Marc Forster s'attelle à la direction d'un film à la frontière de la réalité et de la fiction. Après Neverland, il se lance dans ce film :

« Dans cette histoire, j'ai aimé qu'au-delà de l'originalité de la situation du personnage principal, ce soit aussi une enquête amusante et profondément émouvante sur la façon dont nous construisons notre réalité. […] J'essaie toujours de faire des films qui ne soient pas de simples divertissements, qui apportent de l'émotion et vous inspirent. »

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

Le scénariste Zach Helm a truffé son script de noms de mathématiciens et ingénieurs (connus ou pas)… En voici une petite liste :

Le générique remercie Jacques Perrin,

who provided footage from the movie "Winged Migration"

« pour avoir fourni des images du film Le Peuple migrateur »

.

Box-office[modifier | modifier le code]

Date Recette
10 au 13 411 093 $
17 au 6 605 797 $
24 au 5 726 236 $
1er au 3 356 324 $
8 au 1 425 717 $
15 au 517 622 $

Ce film a ainsi cumulé 40 137 776 $ pour ce qui concerne les recettes aux États-Unis. Il est sorti le en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]