L'Idéal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Idéal
Réalisation Frédéric Beigbeder
Scénario Frédéric Beigbeder
Sociétés de production Légende Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Idéal est un film français réalisé par Frédéric Beigbeder, sorti en 2016. Le réalisateur adapte ici son propre roman, Au secours pardon, publié en 2007. C'est aussi une suite du film 99 francs qui adaptait le roman du même nom auquel Au secours pardon faisait suite.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté la publicité, Octave Parango s'est reconverti dans le "model scouting" en Russie. Cet hédoniste cynique virevolte entre bras de jeunes mannequins russes et jets privés de ses amis oligarques... jusqu'au jour où il est contacté par L'Idéal, la première entreprise cosmétique mondiale, secouée par un gigantesque scandale médiatique. La dirigeante lui donne sept jours pour trouver une nouvelle égérie en sillonnant les confins de la Russie post-communiste, sous les ordres de Valentine Winfeld, une directrice visuelle sèche et autoritaire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En 2007, le film 99 francs de Jan Kounen, adapté du roman du même nom de Frédéric Beigbeder, sort au cinéma. Octave Parango y est incarné par Jean Dujardin. En 2007, Frédéric Beigbeder publie la suite de son roman, Au secours pardon. Jan Kounen tente ensuite de mettre en place une adaptation, avec Jean Dujardin dans le rôle principal. Cependant, le projet, intitulé 99 roubles, ne se concrétisera pas. En mai 2015, il est finalement annoncé que le projet est relancé avec Frédéric Beigbeder lui-même à la réalisation. Le film est renommé L'Idéal[2].

Frédéric Beigbeder revendique l'influence de Jean Yanne sur son film, satire de la publicité et du monde de la mode.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Frédéric Beigbeder retrouve Gaspard Proust, qu'il avait dirigé dans sa première réalisation L'amour dure trois ans[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]