L'Hymne à l'amour (moi l'nœud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Hymne à l'amour.
L'Hymne à l'amour (moi l'nœud)

Single de Jacques Dutronc
extrait de l'album Guerre et pets
Sortie [1]
Enregistré Studio Ferber
Durée 3:28
Genre Rock
Format 45 tours
Auteur Serge Gainsbourg
Compositeur Jacques Dutronc
Label Gaumont Musique, WEA

Singles de Jacques Dutronc

L'Hymne à l'amour (moi l'nœud) est une chanson interprétée par Jacques Dutronc parue sur l'album Guerre et Pets en 1980.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1980, Jacques Dutronc fait son retour comme chanteur, cinq ans après la sortie de son précédent album et une période comme acteur dans des films comme Le Bon et les Méchants, de Claude Lelouch (1975), Mado, de Claude Sautet (1976), L'État sauvage, de Francis Girod (1978) et Sauve qui peut (la vie), de Jean-Luc Godard (1979). Il a même quitté sa maison de disques Vogue, après plus d'une quinzaine d'années pour Gaumont Musique. Il enregistre Guerre et pets, dont les textes sont écrits pour la plupart par Serge Gainsbourg, avec qui il avait déjà collaboré sur des titres comme Elle et si et Les Roses fanées, et qui marque la rupture entre Dutronc et Jacques Lanzmann, son parolier (qui collabore uniquement sur deux chansons de Guerre et pets). L'Hymne à l'amour (moi l'nœud) fait partie des chansons écrites par Gainsbourg et Dutronc pour cet opus. Cette chanson, une des plus connues de l'album, énumère les mots utilisées pour qualifier une personne de façon péjorative (les injures notamment racistes et antisémites), mais à l'époque de la sortie de l'album Guerre et pets, elle passe peu en radios[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]