L'Homme qui voulait être heureux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Homme qui voulait être heureux est un roman philosophique de Laurent Gounelle sur la recherche du bonheur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le narrateur passe ses vacances dans un bungalow à Bali. À la fin de ses vacances, il va voir un sage balinais, sans raison particulière. Ce dernier, très réputé, [1]lui énonce qu'il est en bonne santé mais qu'il n'est pas heureux. Le sage lui demande entre autres de faire des recherches sur les placébos et lui enseigne quelques pistes pour trouver le bonheur.

Il lui dit qu'il ne faut pas éviter les obstacles dans la vie, mais les surmonter avec courage.

Il faut également faire ce qu'on aime, car nous sommes souvent influencés par plusieurs facteurs extérieurs. Enfin, dernière idée extrêmement importante: "On est ce qu'on croit" (Buddha). C'est-à-dire que si l'on a une image positive de soi, on sera apprécié des autres et vice-versa. Ce que l'on croit de soi est donc très important. Il ne faut jamais se dénigrer, s'amoindrir devant les autres. Ce sont les clés du bonheur. La fin du roman laisse penser que le narrateur repart de Bali heureux, ayant atteint son but — celui de devenir heureux.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions imprimées
Livre audio

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'homme qui voulait être heureux - Laurent Gounelle », sur Babelio (consulté le 27 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]