L'Homme pressé (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'Homme pressé

Single de Noir Désir
extrait de l'album 666.667 Club
Face B Twilight Zone
Sortie
Enregistré
Studio du Manoir, Léon
Durée 3:44
Genre Rock français
Format Maxi
Auteur Bertrand Cantat
Compositeur Noir Désir
Producteur Noir Désir
Label Barclay
Classement Drapeau de la France #15 place[1]

Singles de Noir Désir

Pistes de 666.667 Club

L'Homme pressé est une chanson du groupe Noir Désir, écrite par Bertrand Cantat et composée par l'ensemble des membres du groupe, parue sur l'album 666.667 Club, récompensée par une Victoire de la musique dans la catégorie « Victoire de la chanson originale de l'année » en 1998.

Historique[modifier | modifier le code]

Thème et paroles[modifier | modifier le code]

Dans cette chanson, le groupe Noir Désir critique le monde de l'argent, le système capitaliste et la mise en place de la mondialisation en cette fin du XXe siècle et plus particulièrement, son représentant dénommé « l'homme moderne » ou « homme pressé », qui recherche le pouvoir sans états d'âme.
Selon les interprétations, de nombreuses personnalités médiatiques (journaliste ou animateur de télévision[2], patron de chaine) seraient dénoncés, mais sans être nommés[3] :

Je suis riche, très riche, j'fais dans l'immobilier /
[…] J'adore les émissions à la télévision /
Pas le temps de regarder mais c'est moi qui les fais /
[...] Je suis le Roi des rois /
Explosé l'audimat

Soutenue par une musique très entraînante, la chanson marque l'engagement du groupe vers un certain idéal. Dans le clip vidéo, réalisé par Henri Jean-Debon et nominé aux Victoires de la Musique 1998, les quatre membres du groupe exécutent une chorégraphie parodiant celles des boys-band, très à la mode à cette époque.[4].

Les dernières paroles sont un vocal sample de la chanson Love, Lioubov, amour des Poppys[5], sortie et diffusée en pleine période de la guerre du Vietnam durant les années 1970[6]

Distribution et diffusion[modifier | modifier le code]

L'Homme pressé est le troisième single issu de 666.667 Club, après Un jour en France et À ton étoile. Le disque comporte également les morceaux Back To You, issue d'une compilation allemande de 1994, Là-Bas, composée pour le film Bernie d'Albert Dupontel, et Twilight Zone, un inédit.

Par la suite, la chanson est intégrée dans les deux compilations officielles du groupe, En route pour la joie (2001) et Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien (2011). Le clip vidéo ainsi qu'une pub TV se trouvent sur le DVD qui accompagne le format Deluxe de Soyons désinvoltes. Une version acoustique enregistrée le lors d'un concert au Leonkavallo de Milan figure dans l'album Débranché (2020).

Inspiration[modifier | modifier le code]

Le titre de cette chanson est inspirée par le titre d'un roman de Paul Morand

Cette chanson porte le même nom qu'un roman de Paul Morand qui évoque la vie d'un homme incapable de rester en place et qui mène sa vie à toute allure. D'autres chansons porteront également des titres d'œuvres de cet écrivain dont Fin de siècle (paru en 1957, chez Stock), confirmant ainsi l'admiration que lui porte Bernard Cantat[7].

Titres du disque[modifier | modifier le code]

  • CD 4 titres / Maxi 45 tours
  1. Back To You - 4:02
  2. Là-Bas - 4:26
  3. Twilight Zone - 6:07
  4. L'Homme pressé - 3:44

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Charts[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau de l'Italie Italie Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
15 - - -

Reprises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]