L'Homme et la Mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Homme et la Mort
Auteur Edgar Morin
Éditeur Éditions Corréa
Date de parution 1951
ISBN 2-02-002704-6

L'Homme et la Mort est un essai rédigé par Edgar Morin et publié par Corréa en 1951.

Résumé[modifier | modifier le code]

La mort est ce qui identifie l'homme à l'animal et ce qui l'en différencie. Comme tout être vivant, l'homme la subit. À la différence de tout être vivant, il lui arrive de la nier dans des croyances en un au-delà.

Accueil et critique[modifier | modifier le code]

André Burguière : « Ce livre, l'un des « plus écrits » d'Edgar Morin, a gardé la fraîcheur et la force des commencements. Non parce qu'il est l’œuvre d'un débutant, mais parce qu'il propose une réflexion à la fois pionnière et aboutie sur la façon dont les civilisations ont construit et vécu la question de la mort : Une réflexion qui balise l'ensemble du champ anthropologique et historique. »[1]

Nouvelles éditions[modifier | modifier le code]

  • 2ème édition : 1970, ajout d'une préface + nouvelle conclusion.
  • 1976 : ajout d'une introduction,
  • 2002 : ajout d'une préface de l'auteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le long voyage de « L’Homme et la Mort » », sur Persée, (consulté le ). In: Communications, 82, 2008. Edgar Morin, plans rapprochés. pp. 49-70.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'homme et la mort, Paris, Corréa, (ISBN 2-02-002704-6).
  • 2ème : 1970 Préface + nouvelle conclusion.
  • 1976 : ajout d'une Introduction,
  • 2002 : Ajout d'une préface de l'auteur.