L'Homme à la moto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Homme à la moto

Single de Édith Piaf
Sortie
Auteur Jerry Leiber & Mike Stoller
Adaptation française :
Jean Dréjac
Label Columbia

Clip vidéo

L'Homme à la moto (archive INA, 1956)

L'Homme à la moto est une chanson française, adaptation par Jean Dréjac de la chanson américaine de rock 'n' roll Black Denim Trousers and Motorcycle Boots de Jerry Leiber et Mike Stoller (surtout connus pour leur travail avec Elvis Presley). Édith Piaf la chante pour la première fois à l'Olympia en 1956.

Genèse[modifier | modifier le code]

La chanson originale est créée par le groupe américain The Cheers (en) sur l'album The Diamonds Collection. Sortie à l'automne 1955, la chanson se classe numéro 6 aux États-Unis.

Le texte, adapté en français par Jean Dréjac, se compose de deux couplets et trois refrains (avec une variante pour le dernier). C'est l'histoire d'un terrible motard qui, après avoir délaissé sa petite amie, trouve la mort en percutant une locomotive.

« C'est le film L'Équipée sauvage avec Brando qui m'a inspiré, ainsi que tous ces jeunes en blouson de cuir qui apparaissaient dans les banlieues », confie Jean Dréjac en 1996[1]. Les paroles originales sont pratiquement les mêmes que celles en français :

He wore black denim trousers and motorcycle boots
And a black leather jacket with an eagle on the back
He had a hopped-up 'cicle that took off like a gun
That fool was the terror of Highway 101

Il portait des culottes des bottes de moto
Un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
Sa moto qui partait comme un boulet de canon
Semait la terreur dans toute la région

Reprises[modifier | modifier le code]

« L'Homme à la moto nous emmène sur un terrain qui nous appartient en propre, et qu'aucun David Bowie, que nulle Björk ne pourra jamais venir piétiner. Le rock français. Tout simplement. En ce qu'il a de plus profond. Éternel. Une fascination du noir et du drame. Le goût rimbaldien pour les bad boys. »

— Patrick Eudeline, 2007[2].

L'Homme à la moto devient un tube repris par de nombreux artistes :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Stan Cuesta (ill. Gabriel Gay), L'Homme à la moto : Le chef-d'œuvre d'Édith Piaf (récit), Paris, Librairie Scali, coll. « L'authentique histoire illustrée de la chanson », , 144 p., broché, 130 mm x 205 mm (ISBN 9782350121260)[4]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Les Nouvelles de Grenoble, e-journal de la ville de Grenoble, mai 1996.
  2. Quatrième de couverture de l'ouvrage de Stan Cuesta, L'Homme à la moto : Le chef-d'œuvre d'Édith Piaf.
  3. « PIAF - Beth Ditto : L'homme à la moto 05/10/13 France 2 », sur Youtube, (consulté le )
  4. Site officiel librairie Scali.