L'Hermitière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Hermitière
L'Hermitière
La place principale.
Blason de L'Hermitière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Ceton
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Perche normand
Commune Val-au-Perche
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Luc Ferchaud
2014-2020
Code postal 61260
Code commune 61204
Démographie
Gentilé Hérémitérien
Population 213 hab. (2017)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 55″ nord, 0° 38′ 41″ est
Altitude Min. 105 m
Max. 209 m
Superficie 8,34 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val-au-Perche
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
L'Hermitière
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
L'Hermitière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
L'Hermitière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
L'Hermitière

L'Hermitière est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Val-au-Perche.

Elle est peuplée de 213 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest du Perche, au sud du Perche ornais. Son bourg est à 4,5 km au nord-ouest du Theil, à 14 km au nord de La Ferté-Bernard, à 16 km au sud-est de Bellême et à 16 km à l'ouest de Nogent-le-Rotrou[1].

L'Hermitière est dans le bassin de la Loire, par deux de ses sous-affluents, affluents de l'Huisne. Deux de ses affluents parcourent le territoire communal : la moitié occidentale, dont le bourg, est tributaire du ruisseau de Ravine et la moitié orientale d'un plus modeste ruisseau grossi des eaux du ruisseau des Logettes qui marque sur près d'un kilomètre la limite sud.

Le point culminant (209 m) se situe en limite nord-ouest, près du lieu-dit le Clos. Le point le plus bas (105 m) correspond à la sortie du territoire du ruisseau affluent de l'Huisne, au sud-est.

Communes limitrophes de L'Hermitière[2]
(comm. nouv. de Val-au-Perche)
Saint-Cyr-la-Rosière Préaux-du-Perche
(comm. nouv. de Perche en Nocé)
Préaux-du-Perche
(comm. nouv. de Perche en Nocé)
Gémages (comm. nouv. de Val-au-Perche, sur environ 120 mètres),
Le Theil (comm. nouv. de Val-au-Perche)
L'Hermitière La Rouge
(comm. nouv. de Val-au-Perche)
Le Theil
(comm. nouv. de Val-au-Perche)
Le Theil
(comm. nouv. de Val-au-Perche)
Le Theil
(comm. nouv. de Val-au-Perche)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Heremitagium en 1373[3]. Le toponyme est issu du français ermite (latin eremita).

Le gentilé est Hérémitérien[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , L'Hermitière intègre avec cinq autres communes la commune de Val-au-Perche[5] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Gémages, L'Hermitière, Mâle, La Rouge, Saint-Agnan-sur-Erre et Le Theil deviennent des communes déléguées et Le Theil est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de L'Hermitière Blason D'or à la croisette ancrée de sable accostée de deux chênes de sinople; à la bordure componée d'argent et de sinople ; au chef d'azur, brochant sur la bordure, chargé d'un triangle d'or accosté de deux colombes essorante et affrontées d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1945 juin 1995 Guillaume de Courson RPF puis UNR puis UDR Directeur de banque, conseiller général
juin 1995 mars 2014 Gilles de Courson UMP Directeur de société, conseiller général, vice-président du conseil général
mars 2014[6] décembre 2015 Jean-Luc Ferchaud SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Val-au-Perche le jusqu'en 2020 et Jean-Luc Ferchaud devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune comptait 213 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour L'Hermitière[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. L'Hermitière a compté jusqu'à 588 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
421391580527535562561588519
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
490508501457441403422384432
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
383352291292285268261243241
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
216178209268276274265242213
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de l'Hermitière du XVIIIe siècle, avec un colombier et des communs de la fin du XVIIIe siècle et une ancienne tour de défense. Une partie de l'ensemble immobilier, ainsi que quelques décors intérieurs du château sont inscrits au titre des monuments historiques[10].
  • Église de la Très-Sainte-Trinité du XVIIe siècle, abritant des fonts baptismaux et une Vierge à l'Enfant du XVIe, trois retables du XVIIIe et un tableau du XVIIe siècle, classés monuments historiques au titre d'objets[11].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. « Ouest-france.fr - Mairie de L'Hermitière » (consulté le 27 février 2010)
  5. « Recueil des actes administratifs du 2 octobre 2015 », sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 22 octobre 2015).
  6. a et b « L'Hermitière (61260) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 juin 2014)
  7. Date du prochain recensement à L'Hermitière, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 .
  10. « Château de l'Hermitière », notice no PA00110822, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Œuvres mobilières de l'église de la Très-Sainte-Trinité », base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :