L'État commercial fermé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Etat commercial fermé)

L’État commercial fermé est « un essai philosophique comme annexe à la doctrine du droit et comme échantillon d’une politique qu’on se propose de livrer ultérieurement » de Johann Gottlieb Fichte. La citation précédente est tirée de la page 59 de l'essai dans la traduction de Daniel Schulthess.

Cet ouvrage est une contribution importante a la théorie de la philosophie du droit.

Le titre programmatique de l'ouvrage montre bien dans quel carrefour théorique se situe l’ouvrage, tenant à la fois de la philosophie politique et de la philosophie du droit. Pour reprendre les mots de Fichte lui-même : « Cet essai tient son intérêt scientifique du fait qu’il constitue la transition entre les recherches en Droit naturel, dans la Doctrine de la science, et les recherches politiques relevant de cette dernière » (lettre envoyée par Fichte à son éditeur, cité dans L’État commercial fermé à la page 10 dans l’étude introductive réalisée par Guido Pult). Cet intérêt reste d’actualité dans les débats contemporains opposant les partisans du jusnaturalisme et ceux du droit positif. Nombre d’auteurs ne se sont pas trompés en venant revisiter la pensée de cet auteur largement oublié, mais nous sommes frappés par le manque d’intérêt suscité par ce texte parmi les commentateurs les plus autorisés.