L'Enfer (roman de Barbusse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Enfer.
L'Enfer
Auteur Henri Barbusse
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Albin Michel
Date de parution 1908
Nombre de pages 295

L'Enfer est un roman d'Henri Barbusse paru en 1908. Le récit est une attaque contre la société et ses institutions[1]. Il est également profondément teinté d'érotisme[1]

Historique[modifier | modifier le code]

Barbusse écrit ce roman sur une période durant laquelle il se retrouve surchargé d'obligations. Roman très personnel, il le rédige tard le soir, une fois ses diverses tâches de la journée accomplies[1]. Il s'agit de son premier roman. Le style de celui-ci emprunte au naturalisme et à la décadence.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un homme de trente ans, blasé par la vie, trouve un travail dans une banque à Paris. Il emménage dans une pension de famille. Dans l'obscurité de sa chambre, il aperçoit une fissure dans le mur ouvrant sur la chambre d'à côté. Il va alors se mettre à observer les divers occupants de celle-ci.

Éditions[modifier | modifier le code]

Albin Michel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Préface de Pierre Paraf dans l'édition de L'Enfer chez Albin Michel, 1985, p.10-12 (ISBN 2-226-02515-4)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :