L'Enfant lion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Enfant lion
Réalisation Patrick Grandperret
Scénario Catherine Galodé
Acteurs principaux
Sociétés de production StudioCanal
Les Films du Dauphin
Odessa Films
RGP France
Skyline Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Genre Aventure
Durée 86 minutes
Sortie 1993

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Enfant lion est un film franco-burkinabé réalisé par Patrick Grandperret, sorti en 1993. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman Sirga la lionne, de l'écrivain français René Guillot, paru en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au village de Pama, en Afrique, au XXe siècle, Oulé vient au monde le même jour que Sirga, la petite lionne. Ils grandissent ensemble et deviennent inséparables, passant leurs journées à chasser, au grand dam de Léna, la douce amie d'Oulé. L'enfant apprend le langage des animaux, du vent et du feu. Ses connaissances vont d'ailleurs lui devenir précieuses, lorsqu'un jour surgissent des hommes armés venus du Nord. La tribu est décimée et les enfants sont emmenés en esclavage au Maghreb ou en Arabie. Oulé tente de retrouver sa terre natale avec l'aide des félins.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Conception du film[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

L'enlèvement d'Oulé, au début du film, se réfère au contexte de la traite arabe qui prit pour cible différents peuples d'Afrique, incluant des Européens installés là, entre le VIIIe et le XXe siècles. Le scénario comprend cependant très peu de toponymes précis et adopte un traitement du sujet relevant davantage du conte que du film historique.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné en Côte d'Ivoire, où fut construit le village de Pama sur un plateau couvert de broussailles, au Zimbabwe, pour les séquences de la grande réserve aux animaux, au Niger, pour la scène du marché au esclaves, et au Maroc, avec le palais du prince, situé à une vingtaine de kilomètres de Marrakech, dont le décor a également servi pour quelques séquences du film La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese.

Par la suite, Patrick Grandperret adapte une seconde fois un roman de René Guillot avec Le Maître des éléphants, sorti en 1995.

Liens externes[modifier | modifier le code]