L'Empreinte (film, 2008)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Safy Nebbou sorti sous le titre L'Empreinte de l'ange. Pour le roman de Nancy Huston, voir L'Empreinte de l'ange (roman). Pour le film d'André Hugon, voir L'Empreinte (film, 1916).
L'Empreinte
Réalisation Safy Nebbou
Scénario Cyril Gomez-Mathieu et Safy Nebbou
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 95 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Empreinte est un film français réalisé par Safy Nebbou sorti en 2008. Il a d'abord été intitulé L'Empreinte de l'ange jusqu'à un procès interdisant l'utilisation de ce titre en 2010. Il est inspiré d'une histoire vraie[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Elsa Valentin, une préparatrice de pharmacie dans la quarantaine, est en cours de divorce et dépressive. Alors qu'elle va chercher son fils à une fête chez un de ses camarades, elle aperçoit une petite fille de 7 ans, Lola, qui la trouble profondément. Revoir la petite Lola devient une obsession pour elle, au prix de délaisser son travail et son fils.

Elle suit la famille de Lola Vigneaux, et réussit à se rapprocher de la petite fille en prétextant de visiter leur maison qui est à vendre, en prévision d'un départ de la famille à l'étranger. Elsa, dès lors, crée les coïncidences pour passer des moments avec Lola. Sa négligence pour son fils inquiète les parents d'Elsa à qui finalement elle avoue être persuadée d'avoir reconnu en Lola, sa fille morte à cinq jours dans l'incendie de la maternité où elle avait accouché. L'entourage d'Elsa s'inquiète de sa mythomanie et Claire commence à nourrir des soupçons envers cette femme qui entoure de trop près sa fille Lola.

Quelques jours plus tard, Claire oblige Elsa à lui avouer ses motivations. Devant les révélations, elle prend peur et menace Elsa. Cette dernière ne cède pas et lui demande de pratiquer des tests d'ADN pour qu'elle puisse enfin ou non faire le deuil de cette enfant qu'elle a perdue. La famille Vigneaux refuse, et Claire commence à se troubler. Après une violente lutte qui oppose les deux femmes – Elsa ayant pénétré dans leur maison pour trouver des cheveux de la petite Lola et réaliser un test d'ADN –, Elsa est au bord de craquer psychologiquement, lorsque Claire finit par venir à sa rencontre et lui avouer qu'elle était présente à la maternité lors de l'incendie. Lola est bien la fille d'Elsa.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

en Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la Suisse Suisse romande[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil du film[modifier | modifier le code]

Changement de titre[modifier | modifier le code]

Originellement sorti en salles puis en DVD sous le titre L'Empreinte de l'ange, le film doit changer de titre en 2010 à la suite d'un procès : L'Empreinte de l'ange est aussi le nom d'un livre de Nancy Huston publié par Actes Sud sans rapport avec le film et la maison d'édition et l'auteur détiennent les droits sur le titre[3]. Alors que des DVD ont déjà été édités sous le premier titre dès février 2009, ils doivent être retirés du commerce et réédités sous le titre L'Empreinte[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le générique de fin du film.
  2. a et b (fr) Procinema.ch
  3. a et b Anne-Catherine de Fombelle, « L'empreinte de l'ange déchu de son titre. », sur Allociné,‎ (consulté le 14 juin 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]